Cameroun-RCA : retour au bercail pour des soldats centrafricains

Le rapatriement des éléments des forces de défense et de sécurité de la République centrafricaine et restitution de leur matériel a eu lieu vendredi dernier à Garoua-Boulaï, région de l'Est.

Au moment où les quelque 135 éléments des forces de défense et de sécurité de la République centrafricaine (RCA) traversent le poste de frontière de Garoua-Boulaï avec leur matériel roulant, pour rentrer dans leur pays, dans l'après-midi vendredi dernier, ils sont accueillis par des youyous de leurs compatriotes postés de l'autre côté de la barrière. Au passage, ils ont chaleureusement remercié et dit au revoir à leurs homologues camerounais, qui ont pris soin d'eux depuis qu'ils ont traversé la frontière pour trouver refuge au Cameroun, au plus fort du regain des tensions socio-politiques et sécuritaires en RCA. 


Read also : Cameroon-Australia : High Commissioner Hands Accreditation Letters

Plus tôt dans la journée, la cérémonie de rapatriement de ces éléments des forces de défense et de sécurité (militaires, gendarmes, policiers, fonctionnaires des eaux et forêts...), a eu lieu à la place des fêtes de Garoua-Boulaï. Occasion également de restituer leur matériel (armes, véhicules, effets militaires, etc.) au gouvernement centrafricain. La délégation camerounaise était conduite par le gouverneur de l'Est, Grégoire Mvongo, représentant du ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense. Il a co-présidé ladite manifestation en compagnie du général de division Bruno Léopold Izamo, inspecteur général de l'armée nationale, représentant de Mme la ministre centrafricaine de la Défense et de la Reconstruction de l'armée. Le procès-verbal de rapatriement, lu publiquement, indique notamment que les deux parties ont souligné l'engagement de leurs gouvernements respectifs à préserver les relations fraternelles de bon voisinage qui existent entre les deux Etats.


Read also : Lutte contre l’insécurité : les armuriers rappelés à l’ordre

De même, les chefs de délégation ont exalté l'excellence des liens d'unité et de fructueuse coopération qui unissent les deux pays sous la houlette éclairée de leurs chefs d'Etat respectifs. Ce rapatriement indique notamment que la situation sécuritaire à la frontière commune entre les deux pays s'améliore, de même que sur le corridor Douala-Bangui. La cérémonie s'est achevée dans une ambiance fraternelle et conviviale, par un repas de corps.


Read also : Ecole supérieure internationale de guerre : leçons contre les irrédentismes

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category