Projet « Filets sociaux » : 128 ménages secourus à Jebalè

La cérémonie de confirmation des identités des récipiendaires et d'établissement de leurs comptes électroniques a eu lieu dimanche.


Read also : South West: 57 Penitentiary Staff Gain Higher Ranks

Ambiance particulière ce dimanche 7 mars dans l’ile de Jebalè, sise dans l'arrondissement de Douala IV. Et pour cause. L'équipe du projet « Filets sociaux », destinée à recenser les ménages en détresse économique suite au Covid-19, sous la conduite de son coordonnateur, Michelin Njoh, était de retour sur les lieux, à la chefferie traditionnelle de 3e degré du canton Belè Belè de Jebalè I. Objectifs de ce deuxième déplacement, confirmer et certifier la liste des 128 récipiendaires et leur faire établir des comptes électroniques pour ceux qui n'en ont pas, afin qu'ils entrent en possession de leur dû, le plus rapidement possible, tel que prescrit et voulu par le président Paul Biya.


Read also : Emballages plastiques : le recyclage s’organise

Sur le terrain, l'opération s'est déroulée sans véritable anicroche, hormis les revendications de certaines populations absentes au moment du premier recensement qui estiment, à tort ou à raison, devoir bénéficier des retombées de ce projet. Michelin Njoh a écouté tout le monde, expliqué, pris des notes et des rendez-vous afin que toutes les équivoques soient levées.


Read also : Diplomatie : le Consul de Suisse reçoit l’exequatur

« Personne ne sera mis de côté, toutes les mesures sont prises afin qu'il en soit ainsi. D’où même l’importance de cette descente qui nous permet de nous réajuster et revenir très prochainement procéder au paiement effectif des populations impactés par le Covid-19 », a-t-il déclaré.


Read also : Subventions de l’enseignement privé : du bon usage des fonds publics

L’opération a ainsi pu se poursuivre jusqu'en début de soirée dans la sérénité, la convivialité et la confiance. Les 128 ménages recensés jusque là recevront chacun 180 000 francs pendant les trois premiers mois, à raison de 45 000F le premier mois, 45 000F le deuxième mois et 90 000F le troisième mois. Ce qui représente pour les 128 ménages de Jebalè, à la fin du processus, la rondelette somme 23 040 000 francs.


Read also : Feux de brousse : des hectares de plantation calcinés

Ce projet « Filets sociaux » concerne 80 000 ménages dans les dix régions du Cameroun, plus la ville de Limbe (Sud-Ouest). Il est financé par l'Etat du Cameroun (13,5 milliards F à raison de 4,5 milliards par an), la Banque mondiale (30 milliards F pour la lutte contre le Covid-19, la lutte contre la pauvreté par le soutien aux ménages dans la détresse économique. 15 de ces milliards sont destinés aux nationaux et les 15 autres aux réfugiés et aux populations qui les accueillent), l’Agence française de Développement, à travers la deuxième phase du Contrat Désendettement-Développement, et l’Unicef.


Read also : « Nous offrons de nouveaux plants aux sinistrés »

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category