« Un cadre idoine pour le développement du football »

Parfait Siki, responsable communication, Fécafoot.

La Fecafoot a engagé depuis quelques semaines les travaux de réhabilitation et de modernisation de son centre technique. Qu'est-ce qui a motivé le lancement de ce chantier ?


Read also : Journée mondiale de la métrologie : la santé se mesure

La rénovation et la modernisation du Centre technique national d'Odza obéissent à la nécessité de disposer d'un cadre idoine pour le développement du football dans notre pays. Nous y avons prévu, en plus d'un hôtel les Lions et les Lionnes, pour y loger nos joueuses et joueurs, des équipements pour l'encadrement technique des apprenants. La Direction technique nationale disposera avec ce centre rénové, d'un espace pour appliquer la politique nationale du football camerounais.


Read also : Accompagnement des Pme : la France et le Cameroun en connexion

Quel est le coût des différents travaux à effectuer ?


Read also : Marché du riz : incompréhension autour des prix

Les travaux de rénovation du Centre technique national d'Odza sont financés conjointement par la Fédération internationale de football association (Fifa) et la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) pour un coût total de trois millions de dollars, soit 1,654 milliard de F. Les fonds sont libérés et accessibles aux entreprises de construction à mesure que les travaux avancent. Car il n'est pas inutile de rappeler que le bailleur de fonds qu'est la Fifa a tout validé, des plans architecturaux aux entreprises de construction, et est la caution qu'il n'y aura aucun blocage, aucune complication. 


Read also : 42e Conférence de la FAO : le Cameroun préside les travaux

Les joutes autour de la Fecafoot auront-elles un impact sur l'évolution de ce chantier ? 


Read also : Agriculture durable : les sillons du dialogue multiproduits

Nous devons reconnaître que l'instabilité à la Fecafoot a eu un impact négatif sur ses projets. Par exemple, si la Fifa avait mis en place un comité de normalisation à la Fecafoot, cette dernière aurait été mise sous restriction financière et aurait perdu les financements de l'instance faîtière. Mais, actuellement, il n'y a aucune hypothèque sur ce projet, car la situation a été clarifiée par les instances compétentes.


Read also : Consolidation budgétaire et croissance inclusive : le nouvel appui de la Banque mondiale

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category