Subventions de l’enseignement privé : du bon usage des fonds publics

Les mécanismes de leur gestion au menu d’une formation regroupant des responsables d’établissements du Littoral et du Sud-Ouest.

En ouvrant le séminaire de renforcement des capacités des responsables d’établissements scolaires privés bénéficiaires des subventions de l’Etat ce 11 mars à Douala, le chef de division des Affaires économiques, sociales et culturelles des services du gouverneur du Littoral, Samuel Célestin Nyindie, a fait un rappel fondamental. Le processus de modernisation du système de gestion des finances publiques fait appel à une responsabilité plus accrue des gestionnaires des crédits publics. Qu’ils soient du public ou du privé, l’obligation de rendre compte est une exigence majeure à laquelle aucun gestionnaire de deniers publics ne peut se soustraire. Une obligation à laquelle nombre de bénéficiaires des subventions de l’Etat ne semblent pas se soumettre.


Read also : South West: 57 Penitentiary Staff Gain Higher Ranks

« Tout est parti d’une mission que le ministère des Finances a commanditée sur le terrain. On s’est rendu compte que les bénéficiaires des subventions pensaient que ces subventions étaient un cadeau de l’Etat », a indiqué Gaspard Ngahzi, inspecteur des services à l’inspection générale des services du Minfi. Le renforcement des capacités organisé à l’endroit des bénéficiaires a pour objectif de les outiller sur les mécanismes de gestion de ces fonds. Ils doivent à cet effet produire un compte d’emploi et dépenser conformément au mémoire de dépense. Au cours des travaux qui s’achèvent ce 12 mars, les participants vont être davantage édifiés sur les conditions d’éligibilité aux subventions.


Read also : Emballages plastiques : le recyclage s’organise

Pour atteindre cet objectif, les experts mobilisés par le Minfi vont outiller les participants du Littoral et du Sud-Ouest à travers plusieurs modules techniques. Notamment la définition de la subvention ainsi que des types de subventions, les modalités d’octroi des subventions, l’élaboration du mémoire de dépenses et la production du compte d’emploi, puis le régime des sanctions applicables à la gestion des subventions.


Read also : Diplomatie : le Consul de Suisse reçoit l’exequatur

Au terme de cet atelier, Belmondo Wambo, responsable d’établissement scolaire privé, espère avoir une bonne maîtrise des mécanismes de gestion qui lui permettront de mieux gérer les futures subventions. « Ces subventions arrivent parfois quand on ne s’y attend pas. Il faut faire le pied de grue devant les administrations et des démarches pour en bénéficier. Nous osons croire qu’à la fin de ce séminaire nous aurons une certaine clairvoyance dans la manipulation de cette subvention », a-t-il ainsi déclaré. 


Read also : Feux de brousse : des hectares de plantation calcinés

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category