Lutte contre l’extrémisme : l’art pour sensibiliser


Prévenir l’extrémisme violent à travers l’art et la culture. C’est l’essentiel du projet mené par l’Association culturelle des artistes et techniciens du Sahel (ACATS). Le 8 mars dernier à Maroua, elle a organisé une cérémonie de restitution et de sensibilisation des jeunes par les activités socioculturelles, dans le cadre de la deuxième phase du projet de prévention et lutte contre l’extrémisme violent.  C’était sous le thème : « Dialoguer avec les portraits : façonner les esprits résister à l’exclusion ». C’était en présence d’une forte délégation américaine conduite par Leanne Cannon, chargée des affaires culturelles à l’Ambassade des Etats-Unis. « La recherche de la paix, le vivre ensemble et la cohésion sociale constituent une quête permanente. Voilà pourquoi l’ambassade des Etats-Unis n’hésite pas à accompagner de telles activités », a déclaré la diplomate. Pour Esther Zouané, présidente de l’ACATS, « cette campagne de vulgarisation va à l’encontre des discours haineux, d’exclusion, de rejet, d’humiliation, de menace. »
Depuis le 1er février 2021, les artistes et les techniciens de cette association en plus de ces activités socioculturelles menées sur le terrain, distribuent la BD « Sobajo » et la série « Adamou et Goni » du réalisateur et producteur camerounais Cyrille Masso, actuellement diffusée sur la Crtv. A date, 20 étapes dans le Nord et l’Extrê...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category