Assemblée nationale: Cavaye reste au perchoir

Le député du Mayo Sava, dans la région de l’Extrême-Nord, a été réélu hier à la tête de la chambre.

Il y a eu quelque chose d’inédit hier au perchoir de l’Assemblée nationale : le sourire invisible du Très honorable Cavaye Yéguié Djibril. Il était enveloppé dans un masque, mesure barrière contre le Covid-19 oblige. Lui-même s’en est offusqué. Le député du Mayo Sava qui écrit depuis 1992 l’odyssée à la tête du bureau de l’institution parlementaire, a dit sa désolation pour n’avoir pas plongé dans le bain de liesse habituel que lui ont toujours offert ses collègues. N’empêche ! Un standing ovation à tout rompre pour accompagner le lamido de Mada, nouvellement élu au perchoir.

Puis, l’expression plurielle de gratitude du Très honorable Cavaye Yéguié Djibril.  « Merci, merci, infiniment merci au président de la République, chef de l’Etat Paul Biya, président national de notre grand parti le RDPC qui m’a une fois encore renouvelé sa très haute confiance. Je lui exprime humblement ma profonde gratitude. Je ferai tout ce qu’il y a en mon pouvoir et mieux que par le passé, pour mériter cela ». Le PAN a également exprimé sa reconnaissance à l’endroit des députés qui l’ont plébiscité (162 votants, 147 voix et 15 bulletins nuls). Il a promis d’être comme par le passé à l’écoute de tous, pour le fonctionnement harmonieux de la chambre.

La brève allocution du PAN, après avoir retrouvé le perchoir, mettait un terme au séjour du bureau d’âge. L’élection du bureau définitif de l’Assemblée nationale, au cour de la séance plénière d’hier, était jusque-là conduite par la doyenne d’âge, l’honorable Laurentine Koa Mfegue epse Mbede. Cette dernière a reçu à 11h43min, la candidature de Cavaye Yéguié Djibril à travers le président du groupe parlementaire RDPC, l’hon. Jean Bernard Ndongo Essomba. Après le verdict des urnes, une passation de pouvoir et la suite des opérations sera sous l’égide du PAN.

L’hon. Jean Bernard Ndongo Essomba est remonté au pupitre pour la deuxième fois, pour décliner la candidature proposée par le RDPC au poste de premier vice-président. Comme celle du président, cette désignation est également uninominale. Sans surprise, l’hon. Hilarion Etong sera reconduit à son poste. Pour les autres membres du bureau à savoir, les cinq vice-présidents, quatre questeurs et douze secrétaires, ils ont été élus par scrutin de liste.

Dans l’ensemble, les équilibres ont été respectés avec un seul changement. Pour ce qui est de la représentativité, le bureau en toute logique a une coloration dominante du RDPC. L’Union nationale pour la démocratie et le progrès garde son poste de vice-président, à travers l’hon. Abba Alim. Parmi les questeurs, l’on retrouve l’hon. Joshua Osih du Social Democratic Front. Le Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) et l’Union démocratique du Cameroun (UDC) ont chacun gardé un fauteuil parmi les douze secrétaires. L’hon. Cabral Libii Li Ngue (PCRN) et l’hon. Ndam (UDC) sont notamment restés en poste. Le seul changement noté, c’est l’entrée de l’hon. Aliyoum Fadil parmi les secrétaires. Le député RDPC du Nord remplace l’hon. Ali Salifou du même parti.   

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category