Changements climatiques: Le calendrier agricole perturbé

Les agriculteurs ont du mal à s’adapter aux saisons pluvieuses plus longues, inondations des terres, et autre aridité de l’atmosphère depuis quelques années.

Le Cameroun et tous les autres pays du monde célèbre ce jour, la Journée mondiale de la météorologie. Si le thème retenu pour cette édition est « L’océan, le temps et le climat », il n’en demeure pas moins que les changements climatiques ont des impacts considérables sur les activités socio-économiques, notamment sur l’agriculture. C’est à ce titre que l’Organisation météorologique mondiale met un accent sur le climat, en développant l’accès à toutes les informations liées à la météo. Selon Simplice Tchinda Tazo, directeur de la météorologie nationale au ministère des Transport, le gouvernement essaie de mettre en place une formation en matière de météorologie au niveau national, dans les écoles polytechniques de Yaoundé et de Maroua. Ces dernières années, les changements climatiques ont emmené les agriculteurs à s’intéresser de plus en plus aux informations météorologiques pour conserver leurs cultures en faisant des prévisions grâce aux bulletins produits par la direction de la météorologie nationale ainsi que l’Observatoire national sur les changements climatiques.

Read also : Médias : la crédibilité de l’information en question

Ces dernières années, concernant la sécheresse par exemple, ce phénomène a eu un impact très dangereux sur le plan agricole. Parce que pour nettoyer les champs, on utilise le brûlis. Et lorsque la sécheresse dure plus que d’habitude, la masse végétale s’assèche et devient très inflammable. Les conséquences sont catastrophiques avec ces feux qui se propagent et facilitent la destruction et la dégradation des plantations. Dans les zones où on utilise de l’eau pour irriguer les terres, ces conditions climatiques raréfient l’eau. Du fait de la raréfaction de l’eau, les cultures ont du mal à se développer. Ces changements climatiques créent de plus en plus des problèmes aux agriculteurs qui sont perdus à cause des aléas du climat. Ils ne savent plus exactement quel est le bon moment pour cultiver.

Read also : Oil Transportation : New Quay Goes Operational

Dans le cas où la saison des pluies devient irrégulière, notamment lorsqu’elle est longue ou une saison sèche très marquée, les agriculteurs se retrouvent dans l’impasse et ne savent plus à quel saint se vouer pour ce qui est du traitement des plantes jusqu’aux récoltes. Lorsque les pluies arrivent, les inondations ne sont pas très loin et abiment toutes les récoltes. Mais l’on note, tout de même, comme l’explique le directeur de la météorologie, que l’arrivée des technologies de l’information et de la communication ont favorisé l’accès à l’information météorologique et plus particulièrement dans le secteur l’agriculture. Au niveau de la météorologie nationale, il existe tout un service dédié spécifiquement à l’application de la météorologie à l’agriculture, de plus, des bulletins agrométéorologiques produits, sont destiné plus spécifiquement aux agriculteurs.

Read also : Animation politique : les médias à la rescousse

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category