Cameroun – Rwanda: Il faut finir en beauté

Après la défaite concédée à Praia, les poulains du coach Conceiçao ont à cœur de laver l’affront. Tandis qu’il suffit d’un match nul au Cap Vert et d’une victoire au Rwanda pour se qualifier.

Le sol camerounais va-t-il porter chance aux Amavubi du Rwanda, eux qui espèrent y revenir en 2022 pour disputer la prochaine Coupe d’Afrique des nations de football (Can 2021) ? Réponse cette nuit du 30 mars 2021 au stade de Japoma où les poulains du sélectionneur Vincent Mashami affrontent le maitre de céans, l’équipe nationale du Cameroun, les Lions indomptables pour la sixième et dernière journée de ces éliminatoires de la CAN.

Read also : Médias : la crédibilité de l’information en question

Et la tâche s’annonce ardue pour plusieurs raisons : d’abord, ce sont des poulains d’Antonio Conceiçao quelque peu revanchards qui vont vouloir se présenter en conquérants sur leurs terres, après avoir été dévorés vendredi dernier à Praia par les Requins bleus du Cap-Vert. En effet, les coéquipiers du capitaine Vincent Aboubakar, pourtant premiers du groupe F et qualifiés d’office en leur qualité de pays organisateur, ont été sèchement battus (3-1) par des Capverdiens déterminés à se qualifier. Il faudra donc pour les Lions laisser de meilleures sensations à leurs supporters avant la fin de la trêve internationale. Et quoi de mieux pour se refaire une santé que des Rwandais battus à domicile à Kigali par le Cameroun, (1-0), lors de la deuxième journée ! Un autre obstacle donc à surmonter pour les Amavubi.

Read also : Oil Transportation : New Quay Goes Operational

Cet obstacle pour le Rwanda, troisième avec 5 points au classement, va être rendu encore plus difficile, avec des hommes qui vont manquer à l’appel soit pour blessure comme le défenseur Emery Bayisenge touché à la cheville, soit pour cause de suspension à l’instar de Thierry Manzi, autre défenseur. Sans compter ceux qui n’ont pas été libérés par leurs clubs. Peu importe, les Amavubi, en quête d’une deuxième participation à la Coupe d’Afrique, ont débarqué à Douala depuis le 26 mars dernier après leur victoire contre le Mozambique le 24 et ont déjà enregistré plusieurs entrainements à Bepanda. Du côté des Lions on va enregistrer un renfort de poids en la personne d’André-Frank Zambo Anguissa, le milieu de terrain de Fulham resté au Cameroun à cause des restrictions sanitaires imposées par le Royaume Uni, où il évolue. Dans une forme éclatante cette saison, celui qui est cadre chez les Cottagers va apporter son sens de la récupération des ballons, son impact physique et l’intensité de la Premier League à une équipe camerounaise qui a tout intérêt à montrer à son public qu’elle pourra tenir son rang de pays organisateur de la CAN en 2022.

Read also : Animation politique : les médias à la rescousse

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category