Investiture du président centrafricain: Le chef de l’Etat représenté

Joseph Dion Ngute a pris part, au nom du président de la République à la cérémonie de prestation de serment de Faustin Archange Touadera, hier au Palais de l’Assemblée nationale à Bangui.

C’est le Palais de l’Assemblée nationale, en plein cœur de Bangui, la capitale centrafricaine, qui a servi de cadre hier à la cérémonie de prestation de serment du président élu de la République centrafricaine (RCA), Faustin Archange Touadera qui entamait ainsi un second mandat à la tête de son pays. Outre les constitués nationaux centrafricains, la cérémonie s’est déroulée en présence de nombreuses délégations étrangères.

Read also : Médias : la crédibilité de l’information en question

Le président de la République, Paul Biya était représenté à cette cérémonie par le Premier ministre, chef du gouvernement. Joseph Dion Ngute, qui est arrivé dans la capitale centrafricaine lundi en début de soirée a été reçu en audience le même jour par le président Touadera a qui il a remis un pli fermé de son homologue camerounais. Occasion pour le chef de la délégation camerounaise d’exalter l’excellente coopération bilatérale qui existe entre le Cameroun et la République centrafricaine, même si la teneur du message du président de la République n’a pas été révélée. Dans son discours d’investiture, le chef de l’Etat centrafricain s’est engagé à œuvrer pour un retour définitif à la paix et à l’unité nationale ; à lutter contre l’insécurité et contre la corruption.

Read also : Oil Transportation : New Quay Goes Operational

Les différentes crises que la République centrafricaine a vécues ces dernières années ne sont pas toujours restées sans conséquences sur le Cameroun. La dernière, née du processus électoral qui a vu le président Faustin Archange Touadera se faire réélire à l’issue du scrutin du 27 décembre 2020 avec près de 54% des suffrages, a également amené de nombreux centrafricains à quitter leur territoire pour se réfugier au Cameroun. Ils étaient ainsi près de 5 000 à avoir retrouvé refuge dans la localité de Garoua-Boulaï dans la région de l’Est, venant ainsi s’ajouter aux dizaines de milliers d’autres qui se trouvent depuis de nombreuses années dans le camp de Gado-Badzere, à quelques kilomètres de la ville de Garoua-Boulaï. Par ailleurs, dans le cadre des efforts déployés par la communauté internationale pour un retour définitif de la paix en RCA, le Cameroun a été l’un des premiers pays à déployer des troupes au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation de la République centrafricaine (MINUSCA) qui a été mise sur pied en 2014 pour aider à un retour à la stabilité de ce pays-voisin du Cameroun. Les récents événements survenus en RCA ont notamment entraîné le blocus du corridor Douala-Bangui, causant ainsi un sérieux préjudice à l’approvisionnement de ce pays qui ne dispose pas d’ouverture sur la mer.

Read also : Animation politique : les médias à la rescousse

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category