Cameroun-Grande Bretagne: Les adieux du haut-commissaire

Arrivé en fin de séjour, Rowan James Laxton s’est dit très satisfait de ses quatre années passées au Cameroun

On parlerait d’un ballet diplomatique british au Palais de l’Unité. Une semaine après qu’il a reçu en audience le Sous-secrétaire d’Etat parlementaire britannique chargé de l’Afrique, James Duddridge, le président de la République, Paul Biya s’est entretenu jeudi dernier dans l’après-midi avec le Haut-Commissaire du Royaume-Uni  de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord au Cameroun. Contrairement à l’entrevue du 25 mars dernier, celle du 1er avril dernier était une audience d’adieu.  Le chef de la mission diplomatique britannique qui avait présenté ses lettres de créance le 21 décembre 2017 est allé dire au revoir à Paul Biya au Palais de l’Unité.  Comme en pareille circonstance, l’hôte du chef de l’Etat a eu droit à une haie d’honneur déployée par un détachement du Groupement d’honneur de la Garde présidentielle. Il  était 13h50 quand il a été accueilli au perron de la tour successivement par le chef du protocole d’Etat, Simon-Pierre Bikele et le ministre-directeur du Cabinet civil de la présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo. L’audience entre Rowan James Laxton et Paul Biya a duré plus d’une heure. Ce qui présage de l’intensité et de la diversité des sujets abordés par les deux hautes personnalités.

Read also : Médias : la crédibilité de l’information en question

Le Haut-commissaire britannique part du Cameroun après avoir été fait Grand Officier de l’Ordre de la Valeur par  le président de la République. C’est la plus grande distinction accordée au Cameroun à un ambassadeur. C’est une preuve que le chef de l’Etat a apprécié positivement le travail abattu par ce diplomate au cours de son séjour au Cameroun. A son tour, Rowan James Laxton a gratifié le chef de l’Etat d’une œuvre d’art. Devant la presse, le diplomate britannique n’a pas caché son sentiment d’avoir passé un agréable séjour au Cameroun. « Je garde de ce beau pays et de ce grand peuple de beaux souvenirs. C’est avec un peu de tristesse que je pars mais le Cameroun ne partira jamais de mon cœur. C’est un pays très résilient avec beaucoup de potentialités. Mon travail en tant que diplomate, c’est de faire de mon mieux pour réaliser ce grand potentiel et donc aider ce pays ami à surmonter ces défis. C’est ce que j’ai essayé de faire. Je suis certain que mon successeur avec l’appui de notre gouvernement va continuer dans cette voie. Je reste plutôt optimiste parce que le Cameroun a un grand potentiel », résumera-t-il son séjour et le travail réalisé en quatre ans de présence au Cameroun.

Read also : Oil Transportation : New Quay Goes Operational

Dans son appréciation de la marche du Cameroun, Rowan James Laxton souligne qu’il reste « optimiste quant à l’avenir de ce beau pays ». « Il existe de nombreuses opportunités, il y aussi des défis auxquels nous devons faire face ensemble », poursuit-il.

Read also : Animation politique : les médias à la rescousse

Brossant à grands traits les sujets abordés avec le président de la République au cours de l’audience, le Haut-Commissaire a indiqué que plusieurs domaines ont été au menu de leurs échanges. « Nous avons évoqué la thématique de la sécurité qui reste une préoccupation de nos deux gouvernements. A l’Extrême-Nord, nous appuyons les forces de défense camerounaises pour lutter contre l’extrémisme violent. Nous sommes aussi engagés aux côtés du gouvernement camerounais dans la recherche de la paix dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où les populations endurent des souffrances. Le président de la République et mon gouvernement sont engagés à surmonter cette crise et à restaurer la prospérité et la paix. Je reste confiance de pour l’issue de cette crise », fait-il savoir.

Read also : Conseil d’administration : Blaise Moussa aux commandes

Outre cette préoccupation, les entretiens ont également touché également les questions commerciales et des investissements. « Je crois qu’on peut améliorer la coopération dans ces domaines afin qu’on arrive à un partenariat gagnant-gagnant dans le contexte de la vision du chef de l’Etat d’un Cameroun émergent à 2030 », estime l’hôte du chef de l’Etat. Le Haut-Commissaire du Royaume Uni de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord souhaite enfin que Yaoundé et Londres doivent explorer d’autres opportunités telles que le sport, la culture, les facilités de voyages pour baliser davantage l’axe Yaoundé-Londres. Dans son intime conviction, Rowan James Laxton pense que le Cameroun et la Grande Bretagne ont fait des progrès dans le cadre de leurs relations bilatérales, mais conclut-il, « on peut faire mieux, car il reste encore beaucoup d’opportunités à exploiter ».

Read also : Barrage de Nachtigal : la sérénité de retour

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category