Alhadji Baba Yamba: le vétéran du volant

Chauffeur dès sa jeune enfance, l’opérateur économique septuagénaire est devenu un acteur social de premier plan.

Nul ne se rend au marché, s’il n’aperçoit le camion d’Alhadji Baba Yamba. L’itinéraire de ce septuagénaire, as du volant, est bien connu des villageois de l’arrondissement de Djohong. Depuis 40 ans, il traîne sa silhouette sur  les pistes desservant les villages, ouvrant et refermant les marchés hebdomadaires. Ainsi, son parcours commence le mardi, lorsqu’il quitte Meiganga. Escale au village Fada, le même jour. Il transporte, produits manufacturés, vivres, ustensiles de cuisine et autres denrées alimentaires qui font le bonheur des riverains.  Mercredi, c’est autour de Gandina-Barang  qu’il passe la nuit. Jeudi, le vétéran atteint le  marché hebdomadaire de Djohong. En début d’après-midi, le voilà s’engageant sur la route de  Yarbang, toujours en compagnie de commerçants.
Le lendemain, vendredi, c’est l’occasion d’honorer son rendez-vous  Yamba, une contrée située à 90 km de Djohong. La particularité de  ce dernier village frontalier avec la RCA, c’est la présence  sur les lieux de nombreux Centrafricains, qui viennent s’y approvisionner. Le samedi, Alhadji Baba Yamba  est à Borgop, village qui héberge une forte communauté de réfugiés centrafricains. En soirée, le chemin inverse est emprunté jusqu’à Meiganga, où il doit déposer ses compagnons de voyage, le dimanche.   Compte tenu du contexte sécuritaire, le célèbre camionneur est convoyé par trois éléments du BIR, durant son parcours. Son expérience de 40 ans fait de lui, un homme commandant le respect auprès des villageois et des commerçants des arrondissements de Meiganga, Djohong et Ngaoui.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie