Dérives scolaires: Les évêques inquiets

C’est l’un des sujets à l’ordre du jour de leur 46e Assemblée plénière qui se tient depuis hier à Yaoundé.

Il était le seul absent à la cérémonie d’ouverture de la 46e Assemblée plénière des évêques du Cameroun, hier,13 avril à Yaoundé. Le cardinal Christian Tumi a définitivement quitté les rangs de la communauté épiscopale. Décédé le 3 avril dernier à Douala, la mémoire du prélat a été saluée par Mgr Jean Mbarga, archevêque de Yaoundé dès l’entame de cette rencontre statutaire. Portée par la ferveur pascale, la 46e Assemblée plénière des évêques du Cameroun a pour objectif d’évaluer les actions des 14 commissions épiscopales. « Il est question d’apprécier la justesse de leurs actions et envisager ensemble, comment aller plus loin dans la construction du règne de Dieu », a expliqué Abraham Komé, président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun.

Soucieux d’évaluer les problèmes qui dominent la vie diocésaine, l’archevêque de Yaoundé a accueilli les évêques en étant préoccupé par les comportements des jeunes. « Nos élèves nous surprennent par des attitudes un peu délétères. On peut dire que le lien des jeunes avec le virtuel, les corrompt. Cette situation appelle à une vigilance pastorale pour préserver nos enfants des contacts à caractère toxique et dangereux pour leur santé morale, physique, intellectuelle et spirituelle », a précisé Mgr Jean Mbarga.

Au regard de l’importance de cette année dédiée à Saint Joseph et la problématique de la paternité responsable qu’elle dégage, les évêques pensent impacter avec efficacité, aux termes des assises, la conscience collective tout en donnant une dimension nationale à la préservation des mœurs. A ce titre, les évêques comptent dénoncer avec plus de liberté les différents maux qui minent la société. Les participants comptent dès lors s’appesantir sur chaque fait d’actualité. Les serviteurs de Dieu envisagent ainsi interroger le rapport entre l’église et le monde des affaires, notamment sur le plan du droit social, du travail et de la propriété foncière, afin de permettre aux chrétiens de la nouvelle génération de bâtir une église responsable et pieuse.

Les évêques apprécieront en outre les avancées des commissions épiscopales sur le terrain. La présentation des responsables des comités Ad hoc se fera aux termes de cette 46e assemblée plénière. 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category