Université de Dschang : le Pr Maurice Tsalefac n’est plus

Le climatologue et doyen de la Faculté des lettres et sciences humaines de l’université de Dschang est décédé hier dimanche.

Un vent glacial souffle sur l’université de Dschang depuis hier dimanche 18 avril 2021, avec l’annonce du décès du Pr. Maurice Tsalefac. Qui d’autre pour mieux expliquer ce phénomène naturel où météorologique que ce dernier ? C’est à la suite d’une courte maladie que le doyen de la Faculté des lettres et sciences humaines (Flsh) de l’université de Dschang (UDS), a rendu l’âme à l’Hôpital régional de Bafoussam. Pendant que d’aucuns, au téléphone, s’employaient à confirmer ou infirmer cette nouvelle dramatique, d’autres ont bravé les conditions climatiques difficiles pour se rendre au campus, afin d’en avoir confirmation. Le souffle coupé, l’un des vices-doyens de cette faculté, rencontré sur place, se dit consterné et sans voix. « Je vais prendre le temps de confirmer et de digérer la nouvelle avant toute déclaration », clame-t-il. Les plus abasourdis sont les étudiants qui reconnaissent le défunt comme « le père des étudiants. Il était toujours disponible pour recevoir et diligenter les dossiers, écouter, conseiller, et suivre personnellement les dossiers tant des étudiants que de ses collaborateurs pour plus de célérité », précise un délégué d’étudiants.


Read also : Improving Child Literacy: Nascent Solutions Offers Over 100,000 Books To Three Regions

Reconnu comme l’un des meilleurs climatologues du pays, le Pr. Maurice Tsalefac était sollicité pour clarifier les problématiques posées par les mouvements climatiques. Une expertise construite à la suite d’un labeur constant. Sur la base de ses travaux, il est sollicité comme expert en 2012 pour préparer et rédiger le rapport du Cameroun à la conférence des Nations unies sur le développement durable. Cet ancien enseignant de la Faculté des arts, lettres et sciences humaines de l’Université de Yaoundé I, va participer à cette conférence (Rio+20), comme l’expert de toute la région Afrique centrale. Depuis 2012, il est aux manettes de plusieurs travaux de la CEEAC, portant sur l’industrialisation verte. Notamment ceux destinés à l’Unesco et aux organismes mondiaux.


Read also : 5e anniversaire du CHRACERH : l’hommage au couple présidentiel

Fervent défenseur de l’économie verte, au moment de sa disparition, le doyen de la Flsh de l’UDS, était en outre directeur de l’Ecole doctorale de la Dschang School of Arts and Social Sciences et membre de plusieurs sociétés savantes nationales et internationales en géographie, climatologie, météorologie et développement durable. Ce dernier qui a par le passé assumé les fonctions de vice-doyen de la Flsh de l’UDS (2010-2014), est crédité d’une contribution comme directeur, à l’encadrement d’une trentaine de thèses PhD et près d’une centaine de soutenances en master. 


Read also : Malades mentaux errants : Yaoundé s’organise

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category