Le Premier ministre présent aux obsèques du Cardinal Christian Tumi

Le chef du gouvernement prendra part ce jour à la messe d’inhumation de l’archevêque émérite de Douala, en qualité de représentant personnel du chef de l’Etat.

L’Eglise catholique romaine qui est au Cameroun dit adieu ce jour à un apôtre de la paix. Depuis le week-end dernier, l’archidiocèse de Douala est au cœur de toutes les attentions. Les évêques de l’ensemble du pays comme ceux des pays voisins y ont fait le déplacement pour dire au revoir à l’archevêque émérite de Douala, le cardinal Christian Wiyghan Tumi, décédé le 3 avril dernier à l’âge de 91 ans. Rendu au terme d’intenses moments de recueillement et d’animation dans diverses paroisses de l’archidiocèse, le peuple de Dieu est passé hier au dernier virage avec la levée, suivie du transfert du corps à la cathédrale des  Saints apôtres Pierre et Paul de Douala. Ce matin, au sortir d’animations diverses, c’est la dernière messe pour le cardinal. Le programme signé par l’archevêque de Douala, Mgr Samuel Kleda, annonce le début de cette messe d’enterrement à 10 h à la cathédrale. 


Read also : Cameroun-Sénégal : la commission mixte en préparation

Parmi les fidèles venus du Cameroun et de l’étranger, le banc du gouvernement sera bien garni. En qualité de représentant personnel du chef de l’Etat, le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute, prendra part à la messe de requiem pour le cardinal Christian Tumi. Pour s’acquitter de ce devoir de mémoire envers le premier cardinal camerounais, Joseph Dion Ngute est arrivé à Douala hier, en début d’après-midi, à bord d’un vol Camair-Co. A sa descente d’avion, le Premier ministre a été accueilli à l’aéroport international de Douala par le gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua. Pour la circonstance,  le gouverneur de la région du Littoral était entouré des membres de son état-major, du préfet du Wouri, Benjamin Mboutou, du président du Conseil régional, Polycarpe Banlog et du maire de la ville, Roger Mbassa Ndine.


Read also : Pèlerinage à la Mecque : la relance envisagée

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category