Cameroun-Turquie : la coopération culturelle en revue

Le nouvel ambassadeur de Turquie, Volkan Isikci, a été reçu en audience le 16 avril dernier à Yaoundé par le ministre Bidoung Mkpatt dans le cadre d’une prise de contact.

Moins d’une heure d’horloge aura suffi aux deux hommes pour prendre contact et parler de la solide coopération qui lie le Cameroun et la Turquie dans le domaine des Arts et de la Culture. En terre camerounaise depuis peu, le nouvel ambassadeur de Turquie, Volkan Isikci a rendu visite au ministre Bidoung Mkpatt, le 16 avril dernier à Yaoundé. Une visite de courtoisie ayant permis de faire le tour d’horizon de la collaboration sur le plan culturel entre les deux pays. « On s’est mis d’accord pour un dialogue plus intense afin de voir dans quel domaine approfondir cette coopération. Selon les priorités de la partie camerounaise, je vais engager mes institutions pour qu’on puisse davantage avancer dans ce domaine qui fortifie les relations entre les deux pays », a indiqué le diplomate turc à l’issue des échanges avec le Minac.


Read also : Financement des projets artistiques : l’Institut français en soutien

Le Cameroun et la Turquie entretiennent des relations mutuellement bénéfiques depuis 1960. Dans le domaine précis des Arts et de la Culture, l’ambassade de Turquie a toujours facilité la circulation de nombreux groupes et artisans camerounais aux différents festivals, foires et promotions artisanales. Des artisans camerounais qui ont le plus souvent trouvé en ce pays ami un marché propice et prospère pour leurs différents produits. Le cas le plus récent est le troisième Forum mondial sur le tourisme et la culture à Istanbul en 2018. Pour ce qui est des archives, des négociations ont été entamées en 2016 entre le directeur général des Archives de la Turquie et la direction nationale des Archives du Cameroun. En perspective, les archives nationales du Cameroun souhaiteraient l’accompagnement pour ce qui est des infrastructures et des investissements dans le domaine archivistique. Une coopération qui mériterait d’être densifiée et consolidée, de par ses énormes potentialités. 


Read also : Dédicace : thérapie au féminin

Pour un plus grand rayonnement du secteur culturel pour les deux pays, certains axes de coopération peuvent être explorés, notamment dans le partage d’expériences dans le domaine du patrimoine et de la conservation des objets d’arts, de la gestion des monuments et sites historiques. Dans le secteur du livre et de la lecture à travers la participation des deux parties dans les différents salons du livre et de la traduction. Dans le domaine des infrastructures et des équipements artistiques culturels ou encore dans celui du cinéma et de l’audiovisuel, par la mise sur pied d’une plateforme concernant les métiers de la cinémathèque et le renforcement de la production.


Read also : Semaine de la littérature africaine : plaidoyer pour le livre

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category