Festival panafricain de films d’école : la 7e édition en gare

Neuf prix ont été attribués aux meilleures productions d’ici et d’ailleurs au cours de la cérémonie de clôture le 17 avril dernier à Yaoundé.

20 ans de travail récompensés sous les feux des projecteurs. La comédienne Deneuve Debong était d’ailleurs la seule femme à être primée le 17 avril dernier au cours de la cérémonie de clôture de la 7e édition du Festival panafricain de films d’école de Yaoundé (First Short). La quadragénaire a reçu à cet effet, le Stylo d’or de la meilleure interprétation féminine pour le film « Conséquence ». Deneuve Debong avait du mal à monter les marches du podium de la Salle Sita Bella. Emue, la comédienne a invité ses collaborateurs à la rejoindre sur scène afin de récupérer cette récompense. Un « prix d’équipe », a-t-elle précisé. « Deneuve Debong est celle qui donne vit à ce film. Son jeu d’acteur et ses 20 ans d’expérience lui ont permis d’être à la hauteur par rapport aux 22 autres actrices avec qui elle était en compétition », a expliqué Chantal Youdom, présidente du jury.  


Read also : Financement des projets artistiques : l’Institut français en soutien

Neuf films d’école sur trente ont été primés samedi dernier par Chantal Youdom et son équipe. Le Cameroun ressort de cette compétition avec quatre récompenses, parmi lesquelles, le « Stylo d’honneur », le « Stylo d’or d’espoir », le « Stylo d’or de la meilleure interprétation féminine » et celui de meilleure interprétation masculine. Les œuvres du réalisateur Jean-Marie Teno ont été célébrées par les membres du jury avec un Prix d’honneur. « Il n’y a pas que le rôle d’acteur dans le cinéma. Tous ces professionnels qui travaillent derrière la caméra méritent également d’être célébrés », a déclaré Césaire Mouté, délégué général du festival.


Read also : Dédicace : thérapie au féminin

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category