Site d’Ebogo : « le charme de ça » !

Cet espace touristique aménagé près de la ville de Mbalmayo, dans la région du Centre offre à ses visiteurs un impressionnant cadre de détente.

Aménagé depuis 1996 par l’Etat du Cameroun et l’Organisation mondiale du Tourisme (OMT) à 70 km de Yaoundé et 18 km de la ville de Mbalmayo, le site touristique d’Ebogo dans la commune de Mengueme, département du Nyong et So'o reçoit en moyenne 3000 visiteurs par an. Le fleuve qui sillonne la forêt dense représente le principal attrait pour les visiteurs. Ce site offre plusieurs activités touristiques dont le ticket d’accès varie entre 1000 F  et 50 000 F par personne. Ce sont notamment des randonnées pédestres en forêt sur le sentier botanique, la pêche traditionnelle et sportive, l’observation des oiseaux sauvages et des insectes, la visite en pirogue l’embouchure du So’o ou celle de l’arbre millénaire avec ses 12 m de diamètre. La visite de l’île aux perroquets est l’un des produits phares du site, à côté de l’excursion en pirogue sur le fleuve Nyong, dans le cadre enchanteur de la forêt tropicale coûte 50 000 F par pirogue pour une distance de 35km (partant de Mbalmayo à Ebogo). 


Read also : Autoroute Yaoundé-Douala : on prépare le raccordement à la Nationale n°3

Par ailleurs, ce site touristique offre la possibilité, sur les berges du Nyong, de visiter les sites situés aux environ de Mbalmayo à l’instar du Baobab mythique de Bilik ou des grottes d’Akomvie et d’Akok-Bekoe. Sans oublier la balade sous la mangrove pendant la saison des pluies.


Read also : Corridors routiers d’Afrique centrale : il y a du potentiel

En se laissant bercer par les chants d’oiseaux et les bruits de la forêt, le visiteur peut s’offrir des grillades de poisson d’eau douce et autres menus traditionnels tels que le Ndomba. Ainsi côté restauration les prix sont compris entre 5 000F pour des repas simples et 25 000F pour des menus variés, selon les convenances du visiteur. 


Read also : Electricité : des perspectives pour la Turquie

Pour ce qui est de l’hébergement, environ 30 chambres sont disponibles. On compte aussi sur le site, trois salles de fêtes, de réunion et de conférences. Sans oublier des espaces verts aménagés « pieds dans l’eau » qui confèrent aux visiteurs un confort remarquable. « Nous pensons que dans un avenir très proche, le site verra ses performances d’accueil améliorées avec la détermination des pouvoirs publics  de faire d’Ebogo l’un des sites touristiques phares du Cameroun », affirme Tobie Abah, président de l’Organisation communautaire pour le développement d’Ebogo.


Read also : Agriculture centrale : voici le programme semencier

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category