Festival du Premier film Yarha : l’Union européenne appuie les cinéastes

La délégation de l’UE au Cameroun a remis le 15 avril dernier à Yaoundé, un don en matériels informatiques pour accompagner la formation.


Le siège de l’association Yarha sis au quartier Bastos à Yaoundé a reçu une équipe de l’Union européenne (UE) le 15 avril dernier, avec à sa tête Sébastien Bergeon, chargé d’Affaires. Cette délégation européenne était porteuse d’un don de matériels pour la production et la post-production cinématographique. Cameras de haute qualité, tableaux de montage, ordinateurs, micros, entre autres, ont été offerts pour appuyer les cinéastes. De quoi mettre en place un cadre de formation pratique pour les jeunes qui souhaitent s’engager dans le 7e art. Dans son allocution, Sébastien Bergeon indique que le festival du Premier film Yarha est l’une des rares initiatives à laquelle la délégation de l’Union européenne au Cameroun apporte son soutien. « Nous l’avons fait parce que nous estimons que ce projet, conçu pour soutenir les dynamiques culturelles locales, notamment celles portées par des jeunes, est l’un des plus promoteurs en matière de développement du 7e art au Cameroun », a-t-il expliqué. Et d’ajouter qu’en plus d’être un partenaire politique, économique et un acteur du développement, l’Union européenne est aussi et surtout un partenaire de l’Afrique sur lequel peuvent compter les pays du continent pour valoriser leurs cultures et traditions. 
Le partenariat entre l’Union européenne et l’association Yarha date de 2019. L’association qui existe depuis huit ans déjà et se bat pour soutenir le cinéma en général et les femmes qui entreprennent dans le cinéma en particulier, a constaté plusieurs difficultés sur les plans financiers et infrastructurels. Sylvie Nwet, déléguée générale du Festival Yahra l’a aussi relevé. Cet appui va ainsi boucher les manquements infrastructurels et par ricochet permettre la production de bons films. Il faut relever que ces équipements ainsi offerts sont surtout destinés aux productions dédiées au festival international du Premier film Yarha. « Nous exprimons toute notre gratitude à l’Union européenne qui a bien voulu accepter nous accompagner dans notre initiative. Produire son premier film n’est pas chose aisée, surtout pour les jeunes. Ce matériel va beaucoup nous aider, il va désormais faciliter le travail et surtout on aura un rendement de qualité », a remercié Sylvie Nwet. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category