Route Nkolessong-Nding : des avancées perceptibles

Le chantier en cours d’achèvement a reçu mercredi la visite du ministre délégué à la présidence chargé des Marchés publics, Ibrahim Talba Malla.

En parcourant mercredi dernier le tronçon Nkolessong-Nding (86km) sur la nationale no1 (Obala-Nanga-Eboko-Bouam), le ministre délégué à la présidence de la République chargé des Marchés publics (Minmap), Ibrahim Talba Malla, a marqué plusieurs arrêts. Notamment pour évaluer la dégradation de la chaussée marquée par des fissures parcellaires, sur environ sept kilomètres. Ayant instamment requis des explications, le Minmap va se laisser dire qu’il s’agit de dégradations superficielles liées à la qualité du béton pouvant, à long terme, causer une dégradation complète de la chaussée à ces endroits. Néanmoins, des analyses sont en cours pour en déterminer les raisons réelles. Mais, déjà, des mesures correctives sont prises par l’entreprise chinoise CWE, en collaboration avec le Labogenie pour résoudre ces problèmes. 


Read also : Commercialisation des produits artisanaux : comment améliorer le circuit

A date, malgré cette contrainte à laquelle s’ajoute le retard dans le payement des décomptes (Plus de 5 milliards en attente), les travaux ont pris de la vitesse sur le terrain. Les activités en cours d’achèvement portent sur la construction du poste de péage, des escaliers, les descentes d’eau, des caniveaux et fossés bétonnés, la préfabrication et la pose des dallettes. Relativement au poste de péage, l’ossature se donne à voir, à la fois au niveau du point d’arrêt des véhicules que du local devant servir d’habitat pour le personnel. La plainte des populations relayée par le maire de Nanga-Eboko, Romain Roland Eto, est liée au fait que ce poste de péage soit installé dans un bosquet, à environ 80km des habitations. De plus, selon des experts rencontrés sur le terrain, il est important de revoir la taille de cet ouvrage qui risquerait de réduire la chaussée. Pour le reste, les travaux non encore démarrés incluent la construction d’une station de pesage au Pk 61 et d’une station de comptage automatique, la pose de panneaux de signalisation, balises de virage et bornes kilométriques. Les études des voiries de Nkoteng et Nanga-Eboko sont également en cours. En somme, le taux d’avancement des travaux est de 86,19%. 


Read also : Paiements des services relatifs au Vih-Sida : le Cameroun et Onusida en phase

Au cours de la séance de débriefing, le Minmap a rassuré les différents responsables en leur promettant de tout mettre en œuvre pour résoudre la question des payements de décomptes. Toutefois, le ministre attend que lui soient transmises les copies de rapports mensuels d’activités géotechniques pour lui permettre d’avoir un suivi au plus près des activités de contrôle.  


Read also : Ressources halieutiques : on monte au filet pour la crevette

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category