Transport urbain : les « cargos » sont de retour…

Les clandestins refont progressivement surface dans la ville, en quantité et surtout en qualité toujours aussi médiocre.

Ce jeudi 22 avril, le lieu-dit Texaco-aéroport a été le théâtre d’une scène de panique. Juste après avoir franchi l’échangeur, un car de transport « cargo » d’une capacité de 30 places, se rendant vers Ndogpassi-marché, a subitement pris feu au niveau du moteur. Tous les passagers se sont retrouvés enveloppés par une épaisse fumée venant de l’avant du véhicule. Suffoquant et pris de panique, ils se sont rués vers l’étroite portière, tandis que les plus athlétiques sautaient par les issues de secours. Une scène de panique qui a davantage accentué le bouchon déjà formé à cet endroit.
« C’est la deuxième fois que ce cargo prend feu », dira un des passagers. Tant bien que mal, le chauffeur et quelques âmes de bonne volonté se sont engagés à éteindre les flammes à l’aide de morceaux de tissu. « Cette voiture n’a même pas d’extincteur. Ils auraient pu éteindre ce feu plus facilement », observe un autre passager visiblement habitué à emprunter ce « cargo ». De l’extérieur, l’on pouvait apercevoir les flammes se développer peu à peu dans le moteur au point de tomber au sol. Suite au conseil d’un passant, les secouristes vont verser du sable sur les flammes jusqu’à leur extinction. Plus de peur que de mal. Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée.
Cet évènement remet sur la table la question du retour progressif des « cargo » dans les rues de Douala. Ils reprennent visiblement droit de cité. C...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category