Désertions chez Boko au Niger

Le ministre nigérien de l'Intérieur, Mohamed Bazoum, a annoncé mardi qu’une trentaine de membres de la secte se sont rendus.

L’étau semble se resserrer autour des combattants de la secte islamiste Boko Haram. Mardi dernier, au Niger, des dizaines de membres du groupe terroriste se sont rendus. « Trente-et-un jeunes de Diffa, enrôlés il y a quelques années dans les effectifs de Boko Haram, ont fait reddition », a déclaré le ministre nigérien de l’Intérieur, Mohamed Bazoum. Selon Jeune Afrique, parmi eux, on compte 26 hommes et trois femmes. « Une quatrième femme de nationalité nigériane s’est également rendue aux autorités de Diffa », a ajouté notre source.
«Nous avons déserté des rangs de Boko Haram parce que nous avons constaté que ce que cette organisation pose comme actes n'est pas acceptable », a déclaré un ex-combattant, selon les propos rapportés par Le Figaro. Et d’ajouter : « A présent, nous souhaitons que le gouvernement nous accorde son pardon, et dans la foulée, qu'il nous aide afin que nous ne songions plus jamais à adhérer à ce type de groupe ». Du côté du gouvernement, on annonce que les jeunes qui se sont rendus pourraient bénéficier d’une amnistie et intégrer un programme de déradicalisation ainsi que des projets de réinsertion socio-économique.
C’est la première fois que les autorités nigériennes, dont le pays est attaqué par Boko Haram depuis février 2015, font état de désertions de ressortissants nigériens des rangs de ce groupe. Les Etats frontaliers avec le Nord-Est du Nigeria (fief de Boko Haram) sont engagés dans une bataille contre les membres de cette secte islamiste et ratissent les villages frontaliers afin de débusquer des militants de ce groupe terroriste.

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie