Exécutifs régionaux : déjà 100 jours

Un peu plus de trois mois après l’installation des premiers responsables de ces collectivités territoriales décentralisées, les premières actions consistent à l’implantation et aux contacts avec les partenaires.

22 janvier -1er mai 2021. Cela fait cent jours que les premiers exécutifs des Conseils régionaux issus des premières élections régionales le 6 décembre 2020 ont été officiellement installés. Un acte qui valait également entrée en fonction effective, après les différentes prestations de serment devant les Cours d’appel territorialement compétentes. Les trois premiers mois de ces structures ont ainsi été consacrés à l’installation dans des locaux fonctionnels, même si l’on a constaté que le ministère de la Décentralisation et du Développement local, qui assure la tutelle des collectivités territoriales décentralisées avait pris les devants dans ce sens. En effet, en vue d’éviter ce qui aurait pu apparaître comme des flottements, le ministre Georges Elanga Obam avait effectué une tournée à travers les dix régions du pays à l’effet de dénicher, avec l’appui des autorités locales compétentes, les bâtiments susceptibles d’abriter les services des Conseils régionaux. Presque tous aujourd’hui sont installés dans leurs sièges, même si certains affichent l’ambition de se doter de locaux plus imposants.


Read also : Creating An African Medicine Agency : Cameroon Praised For Pushing Agenda

Sur le plan financier, les Conseils régionaux, devraient tenir au cours du mois qui commence, leurs premières sessions budgétaires. Celles-ci devront déclencher la mise en place d’un certain nombre de structures indispensables au fonctionnement des Conseils régionaux. De même que ces budgets vont permettre de commencer à donner de la visibilité à ces organes, même s’il est encore difficile, à ce stade de leur évolution, d’évoquer des projets en faveur des populations. Il est également attendu l’adoption d’organigrammes-types, à l’instar de ceux qui sont en vigueur dans les communes aujourd’hui ; l’adoption de règlement intérieur qui est de la compétence de la tutelle, chargée de faire des propositions en la matière. 


Read also : Kidnapped Ndian Division Delegates : Efforts Underway To Secure Their Release

Sur le terrain, l’heure est aux premiers contacts entre les membres des exécutifs régionaux et les autres acteurs locaux, à l’instar des magistrats municipaux, les administrations sectorielles et même les partenaires au développement. Certains planchent déjà sur leurs plans de développement, en attendant la tenue des sessions budgétaires, qui vont leur permettre de se doter de budget-programme à l’instar de la plupart des structures de l’Etat. Du côté du ministère de la Décentralisation, l’on s’est employé à mettre l’accent sur la formation, à la fois des membres des exécutifs et des organes délibérants et même des responsables administratifs. Les seuls connus jusqu’ici étant les secrétaires généraux nommés le 25 janvier 2021 par le président de la République et les receveurs régionaux. Des formations qui portent notamment sur la maîtrise des outils de gestion administrative et même financière de ces collectivités territoriales décentralisées. Histoire de s’assurer d’une parfaite maîtrise de ces mécanismes au moment de leur application sur le terrain.


Read also : « Le travail avec les régions a effectivement commencé »

Comme il est loisible de le constater, et au regard du calendrier du déploiement observé dans les dix exécutifs régionaux, même dans le Nord qui a perdu au passage son président, on met les bouchées doubles pour que la première année d’exercice permette aux structures de prendre véritablement pied. Avant les premières réalisations qui viendront certainement donner le coup d’accélérateur attendu du processus de décentralisation.


Read also : Elections Cameroon : retour sur les réseaux sociaux

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category