TKC : en quête de régularité

L’équipe mythique du quartier Mvog-Ada à Yaoundé se caractérise depuis le début de la saison par des performances en dents de scie.

Le mois d’avril n’a pas été de tout repos pour le Tonnerre Kalara Club (Tkc). Il a d’abord fallu attaquer un double déplacement à Douala. Si le premier duel s’est soldé par un score de parité d’un but partout contre New Stars, les Kalara Boys n’ont pas pu s’imposer face à Astres de Douala. Ils ont été défaits (2-1) par les Brésiliens de Bepanda. Les trois points perdus le week-end dernier suite au forfait enregistré contre Yosa, n’a pas du tout arrangé les choses. Un résultat qui porte les statistiques de l’équipe à six matches joués pour une seule victoire, deux nuls et trois défaites dont la douche prise contre Coton Sport de Garoua (4-0) le 27 mars dernier. Loin d’être satisfaisantes, ces performances traduisaient, d’après le coach, des difficultés à enchaîner des succès. Une tendance qui s’est poursuivie au cours des deux matchs suivants en Elite One. Face au Canon et à Ums, le club phare de Mvog Ada a enregistré ses 3e et 4e nuls de la saison en cours. 


Read also : Coton sport-JS Kabylie : l’heure de la revanche

Cela peut s’expliquer par l’important renouvellement effectué en début d’exercice. Après le départ des anciens partis chercher fortune ailleurs, on note l’arrivée de 25 nouveaux joueurs sur la trentaine que compte le Tkc cette saison. Dans le compartiment offensif en l’occurrence, Léon Fabrice Apoua, ancien milieu offensif de Racing de Bafoussam a rejoint TKC. La combinaison d’attaquants constituée de Vanderlin Yves Eloundou, Patrick Anaba Metogo et Léon Fabrice Apoua ne se montre pas encore décisive dans la surface de réparation. « Ils ne sont pas toujours incisifs et manquent de concentration », explique leur entraîneur, Grégoire Atangana Ngandji. Ce dernier n’a pas caché son courroux au terme de la lourde défaite de ses poulains face à Coton Sport de Garoua à la fin du mois dernier. « Cette défaite est le résultat des joueurs qui passent le temps à se plaindre plutôt qu’à jouer au football. Avant de poser des doléances, il faut qu’ils s’assurent de faire ce pourquoi ils se retrouvent dans les stades », s’indignait-il. 


Read also : Karichma Ekoh- Albertina Kassoma : le face à face

L’axe défensif affiche de temps en temps des signes de fébrilité rattrapés très souvent par le portier, Pierre Sylvain Abogo. Ce dernier constitue parfois le seul rempart de cette équipe malgré les neuf buts concédés jusqu’ici. Ses statistiques affichent une moyenne de quatre arrêts décisifs par match. Au cours des dernières semaines, l’accent a été mis sur la correction de ces imperfections. Et cela passe plus que jamais par un réarmement moral des joueurs. « Je ne cesse de leur dire qu’en football, on ne retient que ceux qui gagnent. Ils ne doivent pas s’attarder des défaites ou des matches nuls, mais travailler plus pour décrocher de meilleurs résultats ». Le déclic serait-il intervenu dimanche dernier avec la victoire (1-2) contre Apejes de Mfou ? les prochaines journées seront révélatrices d’un éventuel gain de forme. En attendant, le Tkc est actuellement neuvième de la poule B.  


Read also : Tunisia-Congo : Third Place Battle

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category