Musée maritime : le personnel en immersion…

Une dizaine d’employés reçoivent, depuis lundi, une formation de la marine pour être de bons navigateurs.

Un groupe de personnes suit attentivement les explications du moniteur, devant un dispositif multi-écrans. Nous sommes le 3 mai 2021 au 2e étage du Musée maritime (Muma) de Douala, en plein dans une formation dispensée au personnel de cette institution par la marine nationale. Le dispositif en question est un simulateur de navigation maritime, et il est question que les employés en cours de formation l’utilisent, à terme, de manière optimale. « Nous les outillons à l’utilisation, pour une meilleure exploitation, de cet appareil. Le simulateur de navigation du Musée maritime de Douala est le seul en Afrique subsaharienne qui est mis à la disposition du grand public », relève un cadre du CNCC impliqué dans la formation en cours.


Read also : Génie militaire : 14 démineurs en fin de stage

« C’est une des attractions les plus prisées du Musée maritime, un objet de choix, parmi tous ceux que le Muma propose au public », va expliquer Alex Nkondje Nkondje, directeur de la Facilitation des échanges et de l’observatoire des transports au Conseil national des Chargeurs du Cameroun (Cncc), représentant pour la circonstance le directeur général de l’institution, Auguste Mbappe Penda.


Read also : Gestion déchets plastiques : Douala III, future cité écologique

De façon concrète, le personnel retenu pour l’opération est formé en théorie et pratique : être davantage initié au langage marin, en apprendre plus sur les divers compartiments d’un navire – salle des machines, pont, cale, etc. Au niveau du Cncc, on se réjouit en outre que cette opération, qui implique donc la marine nationale, composante des forces de défense, contribue à renforcer le lien Armée-Nation, cher au président de la République.


Read also : Journée de l’Enfant africain : des attentions pour 10 orphelinats

La formation, goupillée depuis le 27 avril dernier au siège du CNCC entre le Conseil et la Marine nationale, devrait s’étaler sur plusieurs semaines, aussi bien sur le site du Muma qu’au Centre d’instruction naval des spécialités, situé  dans les installations de la marine à Douala. A terme, il est espéré « une exploitation rentable du simulateur de navigation » du Musée maritime, qui s’inscrit par ailleurs dans un vaste programme de collecte, de conservation, de valorisation et de diffusion du patrimoine culturel et maritime de la côte camerounaise.


Read also : Jérôme Minlend est mort

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category