Numérisation de la Fonction publique : l’expertise du Cenadi appréciée

Joseph LE a effectué une visite de travail au Centre national de Développement de l’informatique du Minfi hier.

Le Centre national de Développement de l’informatique (Cenadi) du ministère des Finances (Minfi) sis à Yaoundé, c’est 40 ans d’expérience dans le calcul de la solde, hébergement, management et exploitation des équipements. Equipements qui permettent aux applications de l’Etat de fonctionner à plein régime 24h/24 tous les jours. Cette plateforme technique et moderne pourra à coup sûr jouer sa partition dans la mise sur pied du nouveau Système informatique de gestion intégrée des personnels de l’Etat et de la solde (nouveau Sigipes-2) en gestation. 


Read also : Climat social à Hevecam : le nouveau DG veut communiquer

Fort de cette opportunité, le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra), Joseph LE, y a effectué hier, une visite de travail. L’hôte du directeur du Cenadi, Chantal Mveh, accompagnaient ses plus proches collaborateurs et le Directeur général du budget au Minfi, Cyrill Edou Alo’o, ont eu droit à une visite guidée des installations. « Ce que nous venons de voir ici au Cenadi nous rend fiers, parce qu’il y a des équipements bien sécurisés et fonctionnels. L’interconnexion est beaucoup plus aisée et gratuite, même s’il faudra s’assurer de la maintenance au quotidien. Il y a de la matière ici et c’est tant mieux pour le déploiement de l’important projet du nouveau Sigipes, qui est en train d’être mis sur pied », s’est réjoui le Minfopra au terme de la visite. 


Read also : Procès en béatification : un Camerounais sur la route des Saints

Dans ce domaine particulièrement, comme l’a souligné Joseph LE, il n’est jamais conseillé de mettre ses œufs dans le même panier. Raison pour laquelle, il est nécessaire d’avoir un site principal, mais aussi un ou trois sites de secours, afin d’être à l’abri de tous les aléas. Le Cenadi n’étant pas à son coup d’essai (il gère déjà l’application Antilope), se dit prêt à jouer sa partition. « Nous voulons assurer au ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative que nous pouvons apporter notre expertise dans le nouveau Sigipes. Surtout, nous garantissons un site du back-up et la disponibilité du réseau Intranet de tous les départements ministériels ici », a assuré Chantal Mveh.


Read also : Frère Jean-Thierry Ebogo : une vie dédiée à Dieu

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category