Cameroun – Tchad : destins communs

Le Cameroun et le Tchad ne sont pas seulement deux pays voisins partageant une longue frontière commune. Ils sont également liés par l’Histoire. De part et d’autre de la frontière que ces pays d’Afrique centrale partagent, sont installées des populations partageant parfoisles mêmes langues, us et coutumes etqui, aujourd’hui, sont séparées par les frontières héritées de la colonisation.Ainsi donc, les événements survenantdans un pays, ne peuvent laisser indifférent son voisin et frère. Il en est ainsi de la disparition brutale, le 20 avril dernier, du Maréchal Idriss Deby Itno, président de la République du Tchad. Le Cameroun, par la voix du président Paul Biya n’a pas manqué d’apporter son réconfort au peuple tchadien dans ces moments particulièrement difficiles. Le président de laRépublique, doublé de sa casquette de président en exercice de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) a ainsi adressé des messages aux nouvelles autorités de transition et au peuple tchadien. Avantde dépêcher une délégation, conduitepar le Mindef, Joseph Beti Assomo, aux obsèques de son homologue et frère, leMaréchal Idriss Deby Itno le 23 avril 2021 à N’Djamena. La veille de cet événement, la délégation camerounaise aété reçue par le président du Conseil militaire de transition (CMT). Joseph BetiAssomo a remis au général de corps d’armée, Mahamat Idriss Deby Itno, un pli fermé du chef de l’Etat camerounais.


Read also : Energie : la main tendue au secteur privé

Dans ces moments difficiles, le Tchad sait pouvoir compter sur le Cameroun pour lui apporter tout le soutien et surtout la riche expérience et la sagesse du président Paul Biya dans la gestion des affaires publiques. On peut comprendre qu’après avoir reçu le pli fermé du 23 avril 2021, que le président du CMT envoie auprès du président de la République, son directeur adjoint de cabinet,pour requérir des conseils et avis sur la façon d’aider le Tchad à trouver la voie de la paix. Mais également pour l’informer de l’évolution de la situation sur le terrain. La longueur de l’entretien de vendredi dernier, environ quatre-vingt-dix minutes, témoigne sans doute de l’importancedes échanges entre le président de la République et l’envoyé spécial tchadien.


Read also : Paul Biya en Europe

De la stabilité du Tchad, dépend également celle des autres pays de la sous-région, dont le Cameroun. Et vice-versa. Les deux pays l’ont bien compris, eux qui ont su mutualiser leurs efforts dansle cadre de la lutte contre la secte terroriste Boko Haram depuis quelques années déjà. Dans les moments difficiles qu’il traverse en ce moment, le Tchad sait pouvoir compter sur son voisin et sur la sollicitude du président de la République, Paul Biya.


Read also : Cameroun – Congo : les adieux de l’ambassadeur au chef de l’Etat

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category