Dépistage des voyageurs : soupçons de trafic des résultats

Des voyageurs affirment depuis quelques jours avoir été victimes de racket et d’arnaque en rapport avec des tests Covid.

La vidéo d’une Camerounaise dénonçant ce qu’elle appelle « escroquerie mise en place pour voler la diaspora », a largement été partagée ces derniers temps sur les réseaux sociaux. En filigrane, la femme en colère dont on ignore l’identité explique qu’après un test négatif en France, celui qu’elle a fait à Yaoundé, après trois jours s’est avéré positif. « Après le test, on vous sort un faux résultat positif et comme vous êtes pris à la gorge par les contraintes familiales et professionnelles qui vous demandent de prendre l’avion à tout prix, ils vous extorquent de l’argent alors qu’à la base, votre résultat est négatif. Ils m’ont pris 100 000F et j’ai eu mon résultat négatif en deux minutes », affirme-t-elle. Dans la suite de sa vidéo, elle ajoute que dans l’avion qui l’a ramenée en France, ils étaient près de 10 à avoir été escroqués de la sorte. Certains ont donné 50 000 F et d’autres 100 000 F. En dehors d’elle, une autre, en anglais cette fois et à travers un enregistrement audio, affirme également avoir été victime de racket après un test Covid-19 positif.

Ces deux témoignages ne sont pas les seuls du genre. Au Palais polyvalent des sports de Yaoundé où de nombreux hommes et femmes viennent se faire dépister, les langues se délient. « Je ne suis pas ici pour les résultats. C’est encore pour le test. J’espère que tout se passera bien pour moi », explique un voyageur. Il fait ainsi savoir qu’« après avoir été testé, son ami a attendu son résultat en vain. C’est à l’aéroport, à quelques heures du vol que le résultat positif lui a été transféré par WhatsApp. Une fois en contact avec l’auteur du message, ce dernier lui a demandé 100 000 F, en lui envoyant un numéro de téléphone à travers lequel, l’argent devait être transféré. Dès qu’il a transféré les fonds, il a reçu un résultat négatif qui lui a permis de voyager », explique notre source.

Dans un des laboratoires agréés de Yaoundé, un responsable ayant requis l’anonymat ne réfute pas les allégations des voyageurs, même si pour lui, elles sont un peu exagérées. Il affirme avoir reçu un couple qui s’apprêtait à voyager. Pendant que le résultat de l’homme était négatif, celui de la femme s’est avéré positif. Cette dernière est allée acheter un test négatif avec le logo d’un laboratoire reconnu. Les deux ont voyagé. Albert Bertrand Tchualeu Kameni, point focal rendu des résultats PCR Covid-19 au Laboratoire national de santé publique affirme avoir entendu parler de ces pratiques qui n’honorent pas le système en place. Mais à aucun moment, cette structure n’a été impliquée. « Les gens disent des choses, affirment avoir donné de l’argent mais sans exactement préciser les acteurs impliqués », relève- t-il. D’autre part et au-delà de tout ce qui se dit, le point focal souligne qu’il est important de savoir que beaucoup ont du mal à accepter un résultat, surtout lorsqu’il est positif. Ils font ainsi le tour de tous les laboratoires en espérant avoir un test négatif, pourtant la période d’incubation du virus est de 14 jours. Donc, l’on peut avoir un test négatif aujourd’hui et un autre qui est positif deux jours après .

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category