Fête nationale du 20 mai : communion spirituelle

Fidèle à son style, le président de la République, Paul Biya, en guise de vœux de bonne célébration, a appelé les Camerounais hier à s’approprier le thème retenu pour cette édition.

Pas un mot de trop. Juste une phrase qui touche les cœurs et les esprits : « Ayons à l’esprit le thème de la fête du 20 mai 2021 ». Puis, le rappel par le président de la République de ce thème évocateur : « Armée et Nation : ensemble pour relever les défis de la sécurité sanitaire et préserver la paix, la stabilité et la prospérité du Cameroun». C’est l’essentiel rappelé par Paul Biya hier dans sa publication sur les plateformes digitales, avant de souhaiter « Bonne fête de l’Unité à tout le peuple camerounais ! » Rappel opportun et justifié, pourrait-on dire, qui vient du chef de l’Etat. Lui qui a validé ce thème et qui en connaît le poids, la charge sémantique et symbolique, la portée et la valeur. Paul Biya dont les analystes objectifs reconnaissent sa grande partition et sa totale implication dans la préservation de l’unité et de la stabilité du Cameroun, mobilise encore les Camerounais à un éveil et une veille permanents. Face à la pandémie du Covid-19 qui a restreint les mouvements et contraint à l’annulation des festivités officielles du 20 mai, comme ce fut le cas l’année dernière, aux menaces somme toute cernées et maîtrisées à la paix et la stabilité du pays, et aux défis à relever pour la prospérité, il ne faut rien perdre de vue. Dans cette célébration qui résonne comme une communion spirituelle, le chef de l’Etat invite à ne pas baisser la garde. C’est la fête certes, mais surtout une étape nouvelle dans la mobilisation com- mune et permanente pour un Cameroun stable, uni et prospère .

Read also : Ciment : le sac à 4.600 F

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category