Est : le Mouvement réformateur se signale

Le président national de ce parti politique a installé les responsables départementaux, il y a quelques jours à Bertoua.

Le Mouvement réformateur (MR), légalisé le 2 mars 2007, est à la conquête du terrain dans la région de l’Est. A cet effet, Samuel Billong, président national de ce parti politique, accompagné de son secrétaire général et des membres du Bureau exécutif national, a procédé le 8 mai 2021, à l’installation des responsables locaux des quatre départements de la région du Soleil levant. Ainsi, dans la Boumba et Ngoko, la charge de maintenir hauts les idéaux du mouvement revient à Carine Adiya. C’est Frédéric Mebometa qui animera le parti dans le Haut Nyong, Samuel Abontsa dans la Kadey, tandis qu’Yves Martial Mpomd Kouma fera tout pour que le MR soit dynamique dans le Lom et Djérem. Le président Billong a prescrit à ces points focaux, pragmatisme pour faire asseoir efficacement l’idéologie du parti qui a entrepris un certain nombre d’actions. Notamment les causeries participatives. Avant de dérouler la feuille de route à ces désormais plénipotentiaires du parti, l’on a eu droit à des explications sur l’idéologie de cette formation politique vieille de 14 ans. Le MR est né, selon les cadres du parti, dans un contexte où la République et la démocratie camerounaises sont en danger.
Un document intitulé 101 idées réformatrices est notamment publié ainsi qu’une charte. L’une des dispositions de la charte proclame que « les crises sanitaires, alimentaires, de l’enseignement, de l’emploi, de logement et de l’urbanisation ne sont pas seulement des marques d’un déficit de solidarité nationale mais hypothèquent gravement la construction de l’unité nationale. Face aux aléas de la vie, ajoute la charte, le Mouvement réformateur vise la transformation sociale par la réduction des inégalités et l’atténuation des déséquilibres sociaux. » Il promeut la solidarité nationale, qui consiste en « l’établissement d’une société qui proclame la primauté de la personne humaine et sa dignité ». Les réformateurs s’engagent à garantir aux citoyens camerounais la protection sociale. « Nous voulons vous donner une perche, un instrument qui va vous permettre de vous prendre en main individuellement et de participer efficacement au développement du Cameroun», a déclaré le président national du MR.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category