Valorisation du cacao camerounais : les chocolatiers ont leur petite idée

La fine fleur de la gastronomie européenne a présenté ses projets le 27 mai dernier aux ministres du Commerce et de l’Agriculture.

Le Cameroun peut compter sur le Club des chocolatiers engagés pour accroître sa production de cacao de haute facture. Soutien réaffirmé jeudi dernier à Yaoundé au cours des audiences accordées par le ministre du Commerce (Mincommerce) et le ministre de l’Agriculture et du Développement rural (Minader) à cette association bénévole d’artisans venus de France. 
La délégation est venue chercher du cacao camerounais, discuter avec les producteurs et négocier avec des banques afin de démarrer une opération de bancarisation des planteurs et mettre en place un système de préfinancement pour les prochaines campagnes agricoles. Au-delà de l’aspect marchand, les relations humaines et le bien-être des cacaoculteurs sont au cœur des activités du Club des chocolatiers engagés. « Après avoir été contactés par la Camerounaise Aristide Tchemtchoua il y a quatre ans, nous avons constaté qu’il y a un gros potentiel sur le cacao du Cameroun qui n’était pas encore au firmament. Nous avons pensé que quelque chose de magnifique pouvait être fait avec un bon traitement post-récolte. Quatre ans après, nous revenons avec l’élite de la gastronomie qui s’intéresse au cacao du Cameroun pour le transformer en chocolat et le mettre en exergue en France.», a déclaré Daniel Mercier, vice-président de la confédération des chocolatiers, au sortir de l’audience avec le Mincormmerce. 
Ces investisseurs ont présenté le projet de création d’une plantation pilote de 14000 arbres de nombreuses variétés. Celle-ci aura pour but d’aider à la formation des jeunes. Un protocole d’accord a également été signé entre le Mincommerce et le Club des chocolatiers engagés. « L’objectif est de valoriser le travail de nos producteurs de cacao avec, à la clé, une rémunération qui défie les règles du marché du cacao aujourd’hui avec un prix bord champ garanti de 1640 F le kilogramme », a indiqué le ministre Luc Magloire Mbarga Atangana.
Après l’entrevue avec le Mincommerce, la délégation s’est rendue au Minader. « Nous sommes heureux d’avoir reçu cette délégation de chocolatiers. Ils contribuent entre autres à augmenter les revenus de nos producteurs en matière de cacao, mais surtout le projet qui nous a réunis aujourd’hui c’est de permettre aux femmes rurales de bénéficier d’un champ d’excellence de cacao », a affirmé le Minader, Gabriel Mbairobe.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category