Est : encore des morts sur les sites miniers

Les fouilles continuent dans la localité de Kambélé, dans la Kadey, pour déterminer le nombre de victimes de deux éboulements survenus ces derniers jours.

Le village Kambélé, dans la commune de Batouri, chef-lieu du département de la Kadey, continue de compter ses morts. Des morts survenus ces derniers jours suite à des éboulements dans des chantiers miniers ouverts dans cette localité. Le dernier glissement de terre en date est survenu dimanche dernier. Des trous béants ouverts ont englouti des riverains. Le nombre exact de victimes reste à préciser. Mais sur place, les riverains parlent de sept corps déjà extraits alors que les fouilles continuent sur le lieu du drame. Ces dépouilles retrouvées sont remises aux familles pour ensevelissement.
Ce drame qui vient s’ajouter à un autre, survenu la semaine dernière, toujours dans cette localité riche en or. Là aussi, les fouilles engagées n’ont pas encore livré leur résultat définitif. Cependant, selon plusieurs riverains, encore sous le choc, ils seraient une vingtaine à avoir été ensevelis suite à cet éboulement. L’autorité administrative jointe au téléphone par CT, se veut plus prudente. « Pour le moment, on ne peut pas vous donner le nombre de morts. Des dispositions sont en train d’être prises. Les victimes doivent être identifiées, des corps qui sont déjà extraits sont remis aux familles… », a affirmé le préfet de la Kadey, Rachel Ngazang Epse Akono.
Il faut noter que, la localité de Kambélé est réputée pour ses ressources aurifères qui, forcément, attirent du monde. A la suite des exploitants plus nantis et mieux équipés, disposant notamment de pèles excavatrices et autres équipements sophistiqués, des riverains remuent régulièrement les terres déjà fouillées à la recherche de pépites d’or, avec des équipements plus sommaires. Mais par ces temps de pluies, les sols de Kambélé sont devenus très instables. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category