QG : la Com s’y met…

La sous-commission dédiée s’illustre à travers des banderoles et des interventions dans les médias. La couverture de l’évènement, elle, répondra à des mesures strictes.

A quelques jours du coup d’envoi de la CAN féminine de handball Cameroun 2020, la fièvre monte. Dans le champ de la communication, les signes annonciateurs des batailles physiques et tactiques à venir entre les handballeuses du continent, sont déjà visibles. On peut déjà apercevoir les banderoles de la compétition dans la ville de Yaoundé. C’est le cas notamment au rond-point de la poste centrale en provenance ou en partance de Mvog-Mbi, au boulevard du 20 mai ainsi qu’aux abords du Palais polyvalent des sports, l’arène des matchs de la compétition. 


Read also : Coupe de la Confédération : Coton Sport dominé par la JSK

Depuis le début de la semaine, le quotidien national bilingue, Cameroon Tribune a lancé le compte à rebours de la 24e CAN féminine de handball. En même temps, la télévision nationale, la Crtv, et ses chaînes thématiques sont passées en mode handball. Un spot publicitaire conçu par la sous-commission communication du Comité local d’organisation passe en boucle. Rythmé par le célèbre tube « Cameroun » d’Elvis Kemayo, il annonce la biennale du handball féminin africain du 8 au 18 juin prochain à Yaoundé. Selon les informations en notre possession, des pourparlers relatifs à la retransmission de la commission sont en cours entre la Crtv et le Comité local d’organisation. La télévision nationale devrait diffuser les rencontres du Cameroun dans sa chaîne premium et dans sa chaîne dédiée au sport et au divertissement. 


Read also : Indomitable Lionesses : Gabriel Zabo Appointed New Head Coach

En attendant, hier, la sous-commission présidée par Gabriel Nloga, était au PAPOSY pour faire le point quant aux espaces qui seront réservés aux médias et aux conditions qui seront les leurs durant la compétition. Il faut dire que la Confédération africaine de handball est stricte à ce sujet : pas d’accès aux équipes et officiels pour tous ceux qui sont hors de la bulle sanitaire. C’est-à-dire qu’il faudra, pour tous les médias voulant avoir un accès direct aux acteurs, être logés dans un des hôtels réquisitionnés par la Confédération tout au long du tournoi et se soumettre aux strictes règles de la fameuse bulle, avec des circuits de circulation contrôlés. Pour les médias accrédités hors bulle, ils auront droit à un espace délimité lors des matchs mais n’assisteront pas aux conférences de presse et ne pourront pas approcher les acteurs. 


Read also : CAN de handball dames : en apothéose

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category