Littoral: la police remobilisée

C’était lors de la cérémonie de remise des épaulettes de la promotion 2016 vendredi à Douala.

Il est 16h21 mn ce vendredi 12 août 2016 et la foule massée à la Vallée de la Besseke à Douala, à la place du défilé, est tout sourire, entre applaudissements et youyous. L’acclamation, massive, elle est pour les tout nouveaux gardiens de la paix 2e grade. Plus gros contingent des 500 fonctionnaires de police ayant reçu leurs épaulettes ce jour à travers la région du Littoral. Une cérémonie de remise présidée dans la capitale économique par le gouverneur Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, représentant du délégué général à la Sûreté nationale.
La solennité aura été l’occasion pour le patron de la région de féliciter les lauréats pour leur avancement, une récompense du mérite, de l’effort, de la ténacité, de la discipline, du respect de la hiérarchie, etc. Récompense qui « consacre les efforts et qualités des bons fonctionnaires ».  Samuel Dieudonné Ivaha Diboua a exhorté ceux qui n’ont pas été retenus à redoubler d’efforts et d’engagement dans le travail, histoire de suivre les pas des forces de l’ordre honorées. Le Littoral a ainsi été pourvu en officiers de police principaux et de 2e grade, inspecteurs de police principaux et de 2e grade, inspecteurs de police stagiaires, gardiens de la paix principaux et de 2e grade.
Avant que chacun ne reçoive ses épaulettes, le gouverneur a effectué un petit rappel à l’ordre. Demandant aux forces de sécurité de bannir tout comportement ou acte qui salit l’image du corps : retrait et détention abusive des pièces des usagers, non-remboursement des dettes, connivence avec des malfaiteurs et implication dans divers trafics, extravagance de certaines coiffures, notamment par la gent féminine, fréquentation des bars et autres lieux de plaisance en tenue…
Dans le même temps, le gouverneur du Littoral a tenu à énumérer tous les bons points à mettre à l’actif de la police et à renforcer la sécurité des biens et des personnes dans la région : le démantèlement de plusieurs gangs, la saisie d’armes conventionnelles et de fabrication artisanales, tout comme d’importantes cargaisons de stupéfiants, le démantèlement de plusieurs réseaux d’arnaque, la fluidification du trafic à Douala, en plein dans les grands chantiers, etc. Pour rester sur cette note positive, une dernière chose a été recommandée aux populations du Littoral : apporter aux forces de sécurité un soutien plus actif dans la lutte contre la criminalité.

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie