Centrafrique : un nouveau gouvernement attendu

Le Premier ministre, Firmin Ngrebada a remis hier au président Faustin Archange Touadéra, sa démission et celle de l’ensemble de son gouvernement.

Le Premier ministre centrafricain a remis au président Faustin Archange Touadera son tablier ce jeudi. Firmin Ngrebada qui en a fait l’annonce sur son compte Twitter, annonce également la démission de l’ensemble de son gouvernement. « Je viens, à l’instant, de remettre à Son Excellence Monsieur le président de la République, Pr. Faustin Archange Touadera, ma démission de mes fonctions de Premier ministre. En effet, il y a eu au plan politique, un évènement important, la brillante réélection à la magistrature suprême de l’Etat pour un nouveau mandat de cinq ans de Faustin Archange Taoudera », a-t-il écrit. L’ancien chef du gouvernement en a profité pour saluer « le travail accompli par toutes les institutions impliquées dans le processus électoral » et reconnu que ce pays en crise vient de « franchir avec bonheur une étape essentielle » en matière de démocratie. « Dès lors, je me dois de répondre aux usages républicains qui veulent que je remette à Monsieur le président de la République en cette circonstance, ma démission et celle du gouvernement que j’ai dirigé sous sa haute impulsion », a-t-il poursuivi. 
Nommé à ce poste le 25 février 2019, Firmin Ngrebada fait partie du carré des fidèles Faustin Archange Touadera. Auparavant, il occupait les fonctions de directeur de cabinet. Mais, sa nomination comme PM, intervenue à la suite de la signature le 6 février 2019 de l’accord de paix de Khartoum, n’était pas du goût des groupes armés qui souhaitaient plutôt discuter directement avec le président de la République dans la cadre du processus de paix. Sa démission était régulièrement réclamée par ces derniers. 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category