Lutte contre le chômage: Une nouvelle initiative voit le jour

Le projet PNM présenté récemment à Yaoundé au cours d’un point de presse, a pour but de permettre aux jeunes de trouver des emplois stables.

Développer le Cameroun en permettant d’obtenir des emplois stables. C’est le leitmotiv du projet PNM initié par des jeunes starp-upers Camerounais, et dont la présentation a fait l’objet d’une conférence de presse le 2 juin dernier à la Fondation Tandeng Muna. Jeunes entrepreneurs, étudiants et chercheurs d’emplois, entre autres, tous se joints à la rencontre pour tirer des enseignements. PNM est en effet un groupe d’entreprises qui regroupe des start-ups, tous dirigés par des jeunes Camerounais.

Comment en sont-ils arrivés là ? Pourquoi ont-ils choisi de s’unir pour œuvrer ensemble ? Quel est le but recherché ? Une heure a suffi pour éclairer toutes les zones d’ombre. Tour à tour, les responsables de PNM se sont exprimés face au public. Ils ont notamment expliqué comment ils ont réussi à créer une structure et surtout les batailles quotidiennes qu’ils mènent pour atteindre le sommet. La leçon à tirer de leurs expériences est claire : « tout est possible lorsqu’on croit en soi », tel que l’a relevé Patrick Ndi Mbarga, PDG de PNM.

« On a beaucoup étudié. On a beaucoup réfléchi sur comment faire et, on a mis en place le projet. En gros, le projet consiste à ce que chacun amène son business plan. Nous travaillons avec lui pour en faire une start-up qui plus tard deviendra une entreprise. Par la suite, nous vendons la part à 10 000F. En retour, un certificat d’action est délivré à l’acheteur », explique Patrick Ndi Mbarga. Ces sont ces actions qui donnent droit aux personnes, le financement de leurs projets. Selon les responsables de PNM, tout le monde peut s’enregistrer : commerçants, agriculteurs, étudiants, entre autres. Mais ce sont surtout les jeunes qui sont visés. « Je m’intéresse davantage aux jeunes qui sortent des universités et qui ont encore des idées fraîches sur l’entrepreneuriat », relève-t-il. Compte tenu de la conjoncture économique actuelle au Cameroun, les investissements recommandés par les jeunes du PNM sont l’élevage et l’agriculture. Pour le moment, PNM est présent dans les villes de Yaoundé, Douala et Kribi.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category