Conseil régional Adamaoua : 3 milliards de F pour démarrer

Ce montant a été dévoilé le 14 juin dernier à Ngaoundéré, lors de la première session ordinaire consacrée au budget 2021 de cette institution.

La salle de conférences du Bois de Mardock a accueilli le 14 juin dernier, à Ngaoundéré, la cérémonie d’ouverture de la première session ordinaire du Conseil régional de l’Adamaoua. Cette assise dédiée à l’examen et à l’adoption budget 2021 était présidée par le Dr Mohamadou Dewa, président du Conseil régional de l’Adamaoua, en présence du secrétaire général des services du gouverneur, Etienne Ludovic Ngbwa, représentant le gouverneur empêché, des sénateurs originaires de la région de l’Adamaoua et des autorités traditionnelles et religieuses. Sur la table, une somme de 3 milliards de F en guise de budget à examiner et à délibérer pendant trois jours. Après vérification du quorum, Dr Mohamadou Dewa a rappelé les raisons du retard de la tenue de cette session. « Notre action pour ses débuts est tributaire des rythmes avec lesquels l’Etat central conduit le processus de l’opérationnalisation effective des régions. Ces contraintes justifient en partie notre session qui aurait dû se tenir en mi-mars mais qui se tient aujourd’hui le 14 juin », a-t-il indiqué.


Read also : AFCON Total Energies 2021 : Draws Announced For 17 August

Pour cette première session, quatre commissions ont été mises sur pied 1,2 milliard de F est réservé au fonctionnement et 1,8 milliard de F à l’investissement. « L’Etat a souhaité, à notre corps défendant, je l’avoue, que les budgets des régions cette année soient consacrés au démarrage effectif des activités de la région ainsi qu’à l’élaboration des documents de pilotage de la région : le plan régional de développement, le cadre budgétaire, cadre de dépenses à moyen terme et la maturation des projets », a ajouté le Dr Mohamadou Dewa. 


Read also : Industries extractives en Afrique francophone subsaharienne : la surveillance monte d’un cran

Dans le cadre du fonctionnement, il s’agira, entre autres, de payer les indemnités mensuelles des membres du bureau exécutif et du personnel, les indemnités de sessions et de leur organisation, le déploiement de l’administration et le règlement des charges y afférente. Concernant les investissements, il sera question de mettre un accent sur la scolarisation de tous les enfants de la région, avec un accent sur la formation professionnelle et la facilitation de l’accès aux soins de santé de qualité à la population de l’Adamaoua, sans oublier le développement économique diversifié. Le tout en conformité avec la Stratégie nationale de développement. Les documents soumis à l’attention des conseillers régionaux et leur adoption vont également permettre de disposer d’un règlement intérieur. Les travaux s’achèvent ce jour. 


Read also : Bilingualism Commission : Newly Appointed Member Commissioned

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category