CAN de handball dames : les Lionnes en finale

Grâce à sa victoire (22-21) au finish sur le Congo, le Cameroun retrouve l’Angola ce vendredi pour l’ultime bataille du tournoi.

Quel finish ! A 52 secondes du terme du duel entre le Cameroun et le Congo, ce sont les filles de Brazzaville qui ont la possession. Les Camerounaises ont une unité d’avance (21-20). Sur l’offensive, les joueuses de Younes Tatby reviennent au score. Sur la possession camerounaise, Karichma Ekoh concrétise sa fenêtre de tir à une vingtaine de secondes du buzzer final. Le public du Palais polyvalent des sports de Yaoundé (Paposy) exulte. Le dernier soubresaut congolais est énergiquement annihilé par la défense camerounaise. Le Cameroun l’emporte au sprint d’une courte tête (22-21) et accède pour la troisième fois de son histoire à une finale du Championnat d’Afrique des nations féminin de handball.
Avant ce dénouement palpitant, Camerounaises et Congolaises ont mis les organismes à rude épreuve. On a surtout vu à l’œuvre les plaquages de Paola Ebanga et de Jasmine Yotchoum. Le répondant en face était donné par Diane Yimga et Sharon Dorson. Des empoignades parfois très intenses qui verront Yuoh Yvette écoper d’un carton rouge pour un dangereux acte d’antijeu. Le Cameroun va également perdre sur blessure en première période la gardienne Berthe Abiabakon. Cette dernière a permis au Cameroun de bien entrer dans la partie avec une succession d’arrêts. 
Au-delà du défi physique entre les deux équipes, il ne fallait surtout pas être en situation d’infériorité numérique. Les Lionnes vont l’apprendre à leurs dépens en premier. Menant 4-1 en début de partie, deux Camerounaises sont sanctionnées de deux minutes d’exclusion temporaire. Ce qui va permettre au Congo de refaire son retard avant la situation d’équilibre qui va perdurer jusqu’aux deux tiers de la première période. Dans le camp adverse, Diane Yimga est à la 24e minute également contrainte de passer deux minutes sur le banc de touche. Le Cameroun ne se fait pas prier et prend une avance deux buts qui sera préservée jusqu’à la pause (12-10). 
En seconde manche, les Lionnes, malgré elles, se contentent de maintenir cette distance. Les deux équipes paient la débauche physique des 30 premières minutes et la longue présence de certaines joueuses sur le taraflex bleu du Paposy. Les deux équipes vont multiplier les pertes de balle et les échecs au tir. Un festival de maladresses qui fera les affaires du Cameroun jusqu’à l’emballement observé durant les trois dernières minutes. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category