Consolidation budgétaire et croissance inclusive : le nouvel appui de la Banque mondiale

L’institution financière et le ministre en charge de l’économie ont signé un accord de crédit de 54,182 milliards de F hier.

Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire (Minepat) a signé hier avec Keiko Kubota, directrice adjointe des opérations à la Banque mondiale pour le Cameroun, un accord de prêt de 54,182 milliards de F pour le financement de l’opération d’appui aux politiques de développement pour la consolidation budgétaire et la croissance inclusive. Un acte consécutif à la signature par le président de la République le 10 juin dernier, du décret habilitant le Minepat à signer avec l’association internationale de développement. Cette opération, la dernière d’une série de trois, marque la fin de mise de la mise en œuvre du premier programme d’appui avec le Groupe de la Banque mondiale. Ces 54,182 milliards de F seront directement versés au Trésor public, ce qui permettra de donner un peu plus de souffle à la trésorerie.


Read also : Mandara Plateau Transboundary Project: Stakeholders Fine-tune Implementation Details

Les réformes entreprises dans le cadre de la troisième opération d’appui budgétaire concernent les mesures fiscales et économiques d’atténuation des effets néfastes du Covid-19, avec notamment une exonération de droits de douanes et de TVA sur des articles spécifiques nécessaires à la prévention et au traitement du Covid-19, l’atténuation de l’impact économique de cette pandémie sur les secteurs du transport, du tourisme et de la distribution alimentaire.  « Cet accord, c’est pour appuyer les efforts du gouvernement en cette période difficile de pandémie et améliorer les conditions de vie des populations, notamment les pauvres et les personnes vulnérables. Il s’agit aussi d’accompagner les réformes ambitieuses que le gouvernement est en train de mettre en place », a indiqué Keiko Kubota. 


Read also : Electricity, Water Distribution: Local Small, Medium-size Enterprises Insist On Greater Role

Mais avant cet aboutissement, le Cameroun a dû procéder à certaines réformes dans les volets de la consolidation budgétaire, la compétitivité et la protection des personnes vulnérables. En effet, en 2017, la Banque mondiale, en soutien à la mise en œuvre des réformes pour la consolidation budgétaire et la croissance inclusive, a apporté au Cameroun, dans le cadre de cette opération, sous forme d’appui budgétaire général, des financements d’un montant global de 400 millions de dollars (216?480 milliards de F) dont la moitié pour la première opération conclue en décembre 2017 et le reste pour la deuxième en octobre 2019. « Avec le présent accord, le Cameroun aura bénéficié au total de 500 millions de dollars au lieu de 400 millions de dollars comme initialement prévu au démarrage, l’équivalent de 270,5 milliards de F du programme d’appui budgétaire, eu égard à la robustesse du programme et aux succès engrangés », explique Alamine Ousmane Mey. 


Read also : FMI : le dossier Cameroun sur la table

Avec ce nouvel accord, la coopération entre le Cameroun et la Banque mondiale, dont le portefeuille des projets de développement est de plus de 986 milliards de F affectés à 15 projets actifs et essentiellement sur la base des ressources concessionnels qui viennent du guichet Ida, se voit renforcée.


Read also : Hydrocarbures : en pleine effervescence

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category