« L’expertise du Génie militaire n’est plus à démontrer »

Jean Faustin Bekono, maire de la Commune de Sangmelima.

Après l’incendie qui avait ravagé le Marché central de Sangmelima, le chef de l’Etat avait confié au Génie militaire la construction d’un marché moderne dans la ville. Comment appréciez-vous cette réalisation de l’armée ?                                                                                        
Merci de l’opportunité que vous nous donnez de parler de ce marché moderne, fierté des populations du département du Dja-et-Lobo qui continuent de témoigner leur gratitude à l’illustre donateur, le chef de l’Etat Paul Biya. Comme vous l’avez rappelé, le Marché moderne de Sangmelima a été construit après un incendie qui a ravagé le Marché central de cette ville plusieurs années avant. Mon prédécesseur avait alors pris sur lui de solliciter le chef de l’Etat en vue de la construction d’un nouvel espace marchand. Le président de la République le lui a accordé et immédiatement, les travaux ont été réalisés par le Génie militaire en partenariat avec le Feicom, financé par un don du chef de l’Etat. Le projet a été construit, réceptionné et l’inauguration a eu lieu. Ce marché est futuriste, avec tous les services nécessaires et toutes les commodités.                                                                                      
Que dire de l’expertise du Génie militaire ?                                                                              
L’expertise du Génie militaire n’est plus à démontrer. En dehors de ce marché moderne, nous connaissons plusieurs ouvrages réalisés par ce Génie militaire depuis ses débuts, lorsqu’on a commencé à professionnaliser ce corps de l’armée camerounaise, pour qu’il soit véritablement utile en se mettant au service du développement du pays. Je travaillais alors à Yaoundé. Si on qualifie le marché moderne de Sangmelima de joyau architectural, c’est parce que cette branche de l’armée a su mettre son doigté pour réaliser quelque chose d’aussi beau. Nous n’avons pas meilleur ailleurs que ce qui est implanté à Sangmelima. On a des problèmes périphériques, mais quant à la technologie de pointe mobilisée par le Génie militaire pour réaliser l’ouvrage, nous tirons un coup de chapeau. Nous leur disons merci car le concept du chef de l’Etat qui veut que l’armée appuie le développement et soutienne les secteurs sociaux est une option qui rend les Camerounais fiers aujourd’hui.                                                                                                    
Souhaitez-vous donc que ce corps de l’armée vous accompagne encore dans la réalisation des ouvrages annexes ?                                                                                                   
Nous sommes très loin avec le Génie militaire car l’un de ses détachements est installé ici. Nous bénéficions de pas mal d’œuvres grâce à ce détachement. Nous disons par conséquent merci au chef de l’Etat pour tout ce qu’il a fait pour notre municipalité. Nous remercions aussi le ministère de la Défense pour sa participation à la promotion du développement dans notre municipalité. Sans oublier les militaires eux-mêmes pour leur savoir-vivre véritablement intéressant dans la ville. Nous sommes les enfants gâtés de ce ministère.  

                                                                                                                                  
Pourquoi le marché n’est pas mis en service, après son inauguration en 2019 ?                                                                                                                           Malheureusement, on a eu beaucoup de problèmes qui ne nous ont pas permis de mettre le marché en service. C’est une histoire assez complexe et assez longue à expliquer. Lorsque nous arrivons à la tête de la municipalité en février 2020, on trouve ce problème lié au fait que les commerçants ne sont pas encore installés sur le nouveau site. Le problème se situe au niveau où un marché se fait toujours accompagner par les infrastructures annexes. Il se passe que le marché a été construit et les ouvrages annexes qui devaient accompagner la mise en place des commerçants ne sont pas complètement terminés ou sont inexistants. Chaque fois qu’on a voulu opérer la migration vers le marché moderne, on a été confronté à cette difficulté, notamment le problème de sécurité. Vous avez constaté que le marché est quasiment excentré par rapport au centre-ville. Il y a aussi un problème de voie d’accès. Pour aller au marché, il faut des voies d’accès capables de soutenir les flux de circulation. Une seule voie d’accès a été aménagée et elle présente quelques difficultés pour que les véhicules d’un certain âge et d’un certain gabarit puissent y accéder. Les autres voies d’accès qui viennent des autres villages pourvoyeurs de produits vivriers ne sont pas opérationnelles jusqu’à présent. Cela coûte cher à la municipalité que je gère de les aménager. Il y a aussi le fait que le marché est généralement ravitaillé par des gares routières et des agences de voyage, qui doivent donc procéder à un transfert vers le nouveau site. Le transfert de ces structures n’est pas aussi aisé que vous pouvez le penser, parce qu’il faut leur donner du temps pour y construire et y migrer. Il faut essayer de mettre une forte pression pour que les gens y aillent, en trouvant les commodités nécessaires. Et c’est à ce niveau que nous avons de petits problèmes.                                                                                                                                
Mais nous gardons espoir parce qu’avec l’appui de l’autorité administrative, nous sommes dans un processus de décongestion du marché central et de migration vers ce marché. Nous sommes tout simplement en train de respecter les différentes étapes. Le silence sur le site, bien qu’il soit gênant pour tout le monde, y compris nous de l’exécutif, les pouvoirs publics et même le principal donateur, je voudrais chuter sur une note d’espoir en disant que le processus est en cours. Vous avez noté qu’au-delà du silence, il y a des travaux lourds et des aménagements qui sont réalisés là-bas pour que dans un avenir très bref, ce marché puisse être opérationnel.                                                                                                                                     

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category