Gestion déchets plastiques : Douala III, future cité écologique

Ambition matérialisée hier, 16 juin par la signature d’un partenariat entre la commune et la société Red Plast.

Faire de Douala III une cité propre et écologiquement modèle. C’est l’ambition de l’exécutif communal que dirige Valentin Epoupa Bossambo. Ambition légitime au regard de la position géographique de la commune, bassin versant de plusieurs cours d’eau. De ce fait, Douala III reçoit des eaux charriant des tonnes de déchets plastiques et autres ordures ménagères qui se déversent dans le bras mort du Wouri puis dans l’Océan Atlantique. La convention de partenariat signée entre Douala III, représentée par le maire, Valentin Epoupa Bossambo, et la société Red Plast, représentée par Dg Rodrigue Ngonde, vise plusieurs objectifs.


Read also : Logements Mbanga-Bakoko : 99 nouveaux acquéreurs reçoivent leurs cléss

Notamment réduire les fuites de déchets plastiques recyclables dans les cours d’eau et l’Atlantique pour diminuer l’injection de cette matière toxique dans la chaine alimentaire humaine ; créer des conditions de croissance et d’emplois pour les personnes vulnérables et défavorisées dans le voisinage des sites d’activités. La convention couvre plusieurs champs d’application. Il s’agit, entre autres, de la collecte et de la transformation des déchets plastiques ; la promotion de la culture du tri, de séparation et de substitution des déchets ; la création d’une filière artisanale et industrielle de gestion et valorisation des déchets à Douala III.


Read also : Douala IV : 1000 déplacés internes outillés

Le projet est financé par le Royaume-Uni à travers le programme WasteAid. « Nous voulons que ce projet soit durable, pour qu’il génère de l’emploi. Il faut que toute cette circularité permette de générer des fonds qui permettront au projet d’être financièrement autonome », a indiqué Luther Hinga, chef de projet WasteAid.


Read also : Douala Envisaged Free Plastic

Une application a été développée pour permettre à tous ceux qui vont collecter les déchets plastiques de se signaler auprès de Red Plast. Ces déchets seront ensuite utilisés pour la fabrication des matériaux de construction, des pavés etc. Le partenariat vise également la mise sur pied d’une usine de fabrication des produits finis. Pour Rodrigue Ngonde, Douala III est le laboratoire par excellence de l’activité de valorisation de ces déchets. « Cet arrondissement regorge d’activités impliquant les populations. Nous allons tester en temps réel comment les populations vont réagir vis-à-vis de la stratégie que nous allons mettre sur pied », a-t-il affirmé. La convention couvre une durée de deux ans et sera renouvelée par tacite reconduction.


Read also : Bonabéri : ossements humains à vendre

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category