Climat social à Hevecam : le nouveau DG veut communiquer

Benoît Snoeck a été reçu en audience mercredi par Grégoire Owona, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale.

Le tête-à -tête a duré moins d’un quart d’heure. C’était une visite de prise de contact, à en croire l’hôte du jour. Mercredi, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Grégoire Owona, a reçu en audience Benoit Snoeck, le nouveau directeur général de la société Hévéa du Cameroun (Hevecam). Il a déposé ses bagages au Cameroun depuis près d’un mois et il s’agit de la première rencontre avec le ministre. « Aujourd’hui, je voulais rassurer le ministre du Travail et de la Sécurité sociale] sur la volonté de la direction générale d’installer une paix sociale à Hevecam et redynamiser la société grâce au levier qui est la remontée des cours du caoutchouc », a déclaré le Directeur général au sortir de l’audience en fin d’après-midi.


Read also : 2021 GCE Exams : Marking Ongoing In Buea, Limbe

C’est que l’année dernière, quelques tensions ont été enregistrées au sein de l’entreprise basée à Niété, à 40 km de Kribi dans le département de l’Océan, région du Sud. L’entreprise productrice de caoutchouc a connu des remous, suite à l’annonce du licenciement de près de 900 employés. Avec la pandémie de Covid-19, cette filiale camerounaise de la multinationale Corrie MacColl Limited, a souhaité se séparer d’une partie de ses employés pour motif économique. « On est dans une phase de redynamisation et on va faire d’Hevecam une entité qui sera, comme avant, un fer de lance pour le Cameroun. Les défis pour cette entreprise aujourd’hui, c’est d’abord de relancer la communication entre chaque service et avec les autorités gouvernementales », a indiqué Benoit Snoeck.


Read also : Rentrée scolaire : on inscrit déjà dans le privé

A ce jour, l’entreprise emploie environ 5700 personnes selon le DG. Au cœur des tensions en 2020, une réunion tripartite avait été organisée entre la direction générale d’Hevecam, les délégués du personnel et le ministère du Travail et de la Sécurité sociale, le 10 juillet. L’entreprise envisageait de supprimer des services tels que Plantation/aménagement du territoire ; Internal Marketing ; Archives et statistiques ; Plantations/Outgrowers ; Tax, Legal & Compliance ; usine et technique ; Sustainability.


Read also : Ecoles normales d’instituteurs : réflexion sur la mise à jour des programmes

Créée en 1975, Hevecam, d’un capital de 15,7 milliards de F a été privatisée en 1996. Selon le site de la multinationale, l’entreprise exploite aujourd’hui un espace de 100 000 hectares. La forêt communautaire couvre 26%, 32% pour les plantations d’hévéa, 40% pour des programmes précis, et 2% pour les infrastructures.


Read also : 13th World Hepatitis Day : Free Screening Ongoing In Yaounde

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category