Crédits aux acteurs économiques : plus de 1700 milliards de F débloqués

Selon la Beac, ce montant représente la part captée par les Camerounais sur les 3820,7 milliards de F injectés au second semestre 2020 par les établissements financiers.

 


Read also : Ciment, fer à béton et tôles : comment stopper la flambée

La signature des acteurs économiques du Cameroun continue de gagner en crédibilité auprès des banques et établissements financiers de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac). Le bulletin des statistiques sur les coûts et conditions du crédit sur la période juillet-décembre 2020 récemment publié par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), le démontre une fois de plus. En effet, les banques et établissements financiers ont accordé aux Petites et moyennes entreprises (PME), particuliers et entités publiques, des crédits d’un montant de 3820,7 milliards de F, sous la période sous revue, contre 3256,6 milliards de F au second semestre 2019, soit une hausse de 564,1 milliards de F. 


Read also : Filière porcine : sous haute surveillance !

Dans cette enveloppe de 3820,7 milliards de F, les Camerounais ont capté à eux seuls 45,78%, soit 1749,11 milliards de F. Le Cameroun est suivi de près par le Gabon qui empoche 20,86% (796,99 milliards de F). Le Congo pour sa part encaisse 19,91%, (760,70 milliards de F). Dans cette répartition, la République centrafricaine affiche la plus petite enveloppe 1,67% (63,80 milliards de F), tandis que le Tchad et la Guinée équatoriale empochent respectivement 7,5% (286 milliards de F) et 4,29% (163, 90 milliards de F). 


Read also : Crédits aux entreprises publiques et privées : l’Etat donne sa garantie aux banques

En ce qui concerne les montants de crédits accordés à chaque catégorie au Cameroun, les grandes entreprises s’en tirent avec la plus grosse enveloppe, soit 810,931 millions de F. Les particuliers ont reçu 277,388 millions de F. Les PME, bien que représentant 90% de l’économie, reçoivent quant à elles seulement 206,897 millions de F. Cette domination des grandes entreprises se reflète également au niveau de la sous-région où elles demeurent les principales bénéficiaires de ces crédits, en captant 51,01% des financements accordés. 


Read also : Aéroport de Ngaoundéré : des infrastructures au scanner

De manière générale, entre le premier et le second semestre 2020, on note une augmentation de l’enveloppe des crédits accordés aux agents économiques de la Cemac, à hauteur de 754,4 milliards de F. Cette dynamique s’explique, selon la Beac, par la lente reprise de l’activité économique, comparé au premier semestre où la récession sévissait avec acuité, notamment du fait de la persistance du Covid-19. Cette embellie reflète par ailleurs l’ensemble des mesures prises par les Etats, la Beac et la Commission bancaire de l’Afrique centrale. Relativement à la Beac, elle a procédé par exemple à la baisse de son taux d’intérêt directeur (il est passé de 3,50 %, à 3,25%) et relever le montant de liquidités injecté sur le marché monétaire (il est passé de 240 à 250 milliards par semaine désormais), entre autres. 


Read also : Financement des projets intégrateurs : l’équipe Cemac récompensée

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category