Extrême-Nord : 2,7 milliards pour le Conseil régional

La première session ordinaire s’est ouverte hier à Maroua en vue de l’examen de cette enveloppe sous la présidence de Daniel Kalbassou, son président.

Au nom de son équipe, Daniel Kalbassou, le président du Conseil régional de l’Extrême-Nord a affirmé avec force, la volonté de son institution, d’accompagner le chef de l’Etat dans sa vision d’un Cameroun émergent en 2035. C’était hier au Cercle municipal de Maroua à l’occasion de l’ouverture de la première session ordinaire de ce conseil, consacrée à l’examen du budget de l’année 2021. Sur la table, une enveloppe de 2,7 milliards de F. Le gouverneur Midjiyawa Bakari, le représentant de l’Etat, a pris part à ces assises. Daniel Kalbassou a saisi cette opportunité pour brosser à grands traits les principaux écueils au développement de sa région.


Read also : AFCON Total Energies 2021 : Draws Announced For 17 August

Sur le plan sanitaire, le président du Conseil régional a affirmé que l’Extrême-Nord qui comptait 4. 967.788 habitants en 2020, chiffres de l’Institut national de la statistique, ne comptait que 180 médecins. 74% de la population est pauvre ; alors que la moyenne nationale est de 37%. Concernant le volet éducation, le président du Conseil régional a noté que l’Extrême-Nord comptait 1.100. 000 élèves au primaire, pour 19 000 instituteurs pris en solde par l’Etat, et 4000 maîtres des parents ; ces clichés moins reluisants qu’il a développés concernent entre autres les routes et l’électrification rurale.


Read also : Industries extractives en Afrique francophone subsaharienne : la surveillance monte d’un cran

Pour lui, loin de sombrer dans un pessimisme béat, il faut une synergie d’ensemble entre les conseillers régionaux, l’Etat et les partenaires au développement pour transformer les handicaps de l’Extrême-Nord en opportunités ; l’objectif étant en fin de compte, l’amélioration des conditions de vie des populations et l’accès aux services sociaux de base. Daniel Kalbassou a saisi cette occasion pour plaider en faveur de l’accélération de la mise en place des textes réglementaires sur le transfert des compétences aux collectivités territoriales décentralisées. Le gouverneur a rassuré le président du Conseil régional de la volonté de l’Etat d’accompagner le processus de décentralisation. Invités à ces assises les premiers vice-présidents des conseils régionaux du Nord et de l’Adamaoua. Les travaux, qui vont également examiner le projet de règlement intérieur du Conseil régional, prennent fin demain.


Read also : Bilingualism Commission : Newly Appointed Member Commissioned

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category