CEP, FLSC : plus de 500 000 candidats à l’assaut

Les épreuves de cet examen qui donne accès au premier diplôme se déroulent mardi et mercredi prochains sur toute l’étendue du territoire national.

Ils seront 541 206 à la conquête de leur premier diplôme. Les épreuves du Certificat d’études primaires (CEP) et du First School Leaving Certificate (FSLC) se déroulent les 29 et 30 juin prochains sur toute l’étendue du territoire national. Au ministère de l’Education de base (Minedub), tout est fin prêt pour le Jour-J. L’heure est aux derniers réglages. « Nous avons commencé à travailler très tôt dès la rentrée scolaire. Nous avons pris tous les textes réglementaires pour être dans les normes en matière d’inscriptions et des démarches concernant cet examen. Nous sommes au niveau des finitions parce que les examens ont lieu mardi et mercredi », confie Laurentine Baleba Baleba, sous-directeur de l’Organisation des examens au Minedub. Pour cette édition, plus de 200 000 garçons et 300 000 filles composeront dans 2031 sous-centres pour le CEP et 708 sous-centres pour le FLSC.
Vendredi dernier, au complexe scolaire bilingue « Pi And Ju » à Yaoundé également sous-centre, l’heure était encore aux révisions. La semaine d’avant, les candidats ont été soumis à l’examen blanc du CEP et du FSLC, question de rattraper et corriger les lacunes des élèves. « Nous allons encore nous voir demain (aujourd’hui : NDLR) pour remettre les cartes d’identité et prodiguer aux candidats les derniers conseils. L’avantage pour eux, c’est qu’ils composent dans leur établissement », indique Roger Emama, directeur du complexe scolaire bilingue « Pi And Ju ». Le responsable de ce sous-centre qui va accueillir 421 candidats assure également que toutes les mesures ont été prises pour le bon déroulement des épreuves. Le matériel de composition sera disponible dès ce jour comme dans tous les sous-centres d’examen d’ailleurs. Le dispositif du lavage des mains a été renforcé et la prise des températures sera effective à l’entrée. Les candidats seront tenus d’arborer leurs masques de protection avant d’accéder à l’établissement. Sans oublier la distanciation physique. 
Les finissants du cycle primaire se disent prêts pour en découdre avec les épreuves devant leur ouvrir les portes du secondaire. Cependant, ils ne mettent pas la pédale douce sur les révisions. « Même si je suis prête pour l’examen, je continue de me préparer jusqu’au jour-J. Notre maître nous a beaucoup aidés dans les révisions. Il nous a entretenus sur les méthodologies et les exercices. Il a également levé les zones d’ombre sur tout ce qui nous bloquait. On peut maintenant affronter les épreuves sans soucis », explique Annie Mfegue, candidat au FLSC.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category