Gestion des clubs : le marketing sportif en question

Le sujet était au centre de l’évènement Extra Time organisé par LaLiga la semaine dernière à Douala.

Créer un espace d’échange et de networking autour du marketing et du football. C’est l’objectif d’Extra Time, un évènement organisé le 24 juin 2021 à l’hôtel La Falaise de Bonanjo, Douala, par la délégation Afrique centrale de LaLiga, la ligue espagnole de football. Et parce qu’on parlait du volet promotion de ce sport, les participants à la soirée se recrutaient parmi les professionnels du marketing (en cabinet comme en entreprise), du sport et des médias. Des participants qui ont notamment animé les débats à travers deux panels qui avaient pour ancrage le contexte de crise sanitaire lié au Covid-19. Le premier panel a ainsi donné la parole aux entreprises afin qu’elles exposent les stratégies qu’elles ont développées pour rester proches de leur clientèle au plus fort de la pandémie. De toutes ces présentations, on retient l’expansion du digital.
Une stratégie de digitalisation qui s’est étendue dans le sport, comme l’a expliqué Faustin Domkeu, président du club de football New Stars de Douala, dans le deuxième panel. Un 2e plateau modéré par Trésor Penku, délégué Afrique centrale de LaLiga, qui portait sur le sponsoring post-Covid dans le sport, le football plus précisément. Ainsi, pour en revenir au digital, plusieurs plateformes ont été mises en place à la fois au niveau des joueurs et des supporters. Des outils qui montrent le dynamisme des équipes, renforcent la transparence et qui permettent de mettre les sponsors en confiance et de les retenir.
Pour le deuxième intervenant de ce panel foot, Nasser Njoya, expert en marketing sportif, il faut penser le secteur au Cameroun au-delà de la crise du Covid. Il a ainsi proposé plusieurs pistes dont le pilier est un écosystème du foot national mieux structuré, ce qui le rendra plus attrayant. On peut citer entre autres comme conseils aux instances dirigeantes : doter le foot local d’outils statistiques afin de mieux le vendre ; revoir la taille du championnat et diminuer le nombre d’équipes ; expérimenter la fusion des clubs afin de partager l’assiette financière ; tenir compte des nouvelles façons de consommer le foot ; travailler à une meilleure visibilité et à une meilleure image des joueurs ; explorer le partenariat-clubs avec des institutions occidentales, etc. A toutes ces suggestions, Faustin Domkeu rajoutera, en conclusion, le focus sur la formation comme élément essentiel à la restructuration des clubs.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category