Prix Schlumberger 2021 : la lauréate à la Sopecam

Dr Gisèle Béatrice Sonfack a présenté son trophée au Directeur général de la Société de Presse et d’Editions du Cameroun, Marie Claire Nnana, le 2 juillet dernier.

Une heure d’échanges sur le parcours atypique du Dr Gisèle Béatrice Sonfack, lauréate du prix « Schlumberger Faculty for the Future » 2021. L’audience accordée à ce pur produit des universités camerounaises par Mme le Directeur général de la Sopecam, Marie Claire Nnana, en présence du directeur de la production, Claude Ignace Ozela, n’avait rien de protocolaire. Anecdotes, fous rires et partage d’expériences ont animé la rencontre du 2 juillet dernier à Yaoundé. « On peut faire son cursus au Cameroun et se hisser aussi loin que possible à l’international », a déclaré le prix Schlumberger 2021
L’apport de la formation locale dans l’éclosion d’un talent à l’international était au centre des échanges. Dr Gisèle Béatrice Sonfack l’a d’ailleurs démontré à son hôte. Titulaire d’une licence de l’IUT de Bandjoun, la native de Fongo-Tongo dans la région de l'Ouest décroche son Master en électronique à l’Université de Ngaoundéré. Le manque de financement pour ses travaux de thèse la pousse à présenter le concours d’entrée à l'École normale supérieure de l'enseignement technique (Enset) de Douala. Gisèle Béatrice Sonfack est admise en 3e année électrique technique. Major de sa promotion, cette nouvelle enseignante est affectée au ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle. Celle qui bénéficie de l’étiquette de « fille-garçon » sera par la suite sélectionnée comme future formatrice des Centres de formation professionnelle d’excellence du Cameroun (CFPE) et admise en formation en Corée du Sud en 2015. Le chef d’atelier électronique du CFPE de Douala intègre quelques mois après, le programme Techwomen du département d’Etat américain. Elle se retrouve alors à la Silicon Valley en 2016 pour des recherches sur les énergies renouvelables. Gisèle Béatrice Sonfack revient ensuite à l’Université de Dschang pour sa thèse en physique option électronique, qu’elle soutient en 2020. La même année, celle-ci intègre le prestigieux Centre international de recherches pour les sciences physiques et mathématiques en Italie. Son engagement dans le domaine de l'ingénierie est couronné en mars dernier par le Prix Schlumberger 2021. Un parcours électrique qui a laissé le directeur général de la Sopecam admiratrice. « Votre carrière est impressionnante. Des cas d’école que nous cherchons tous les jours à présenter aux jeunes Camerounais. Et lorsqu’il s’agit d’une femme, c’est encore mieux », souligne Marie Claire Nnana.  
Agée de 37 ans, Dr Gisèle Béatrice Sonfack excelle également dans l’encadrement des jeunes filles issues des milieux défavorisés. Promotrice de l’association Women in Engineering & Technology (Wentech), la CEO de SAE-Engineering a déjà formé 468 jeunes filles.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category