Titres de voyage : les premiers passeports sont là

Le délégué général à la Sûreté nationale a remis des documents produits par le Centre national vendredi dernier à Yaoundé. Près de100 passeports livrés en moins de 48 heures.

En s’engageant dans le processus, il ne pensait pas que tout se passerait si vite. Enrôlé le 28 juin, il a pris rendez-vous pour le jeudi 1er juillet. Le lendemain vendredi à 9h, un message l’invite à venir récupérer son titre de voyage, déjà prêt. L’honorable Aliyoum Fadil est le premier à récupérer son nouveau passeport au Centre national de production des passeports biométriques du Cameroun. Le député a reçu son document des mains du délégué général à la Sûreté nationale (Dgsn), Martin Mbarga Nguélé, au quartier Etoudi à Yaoundé. Le patron de la police est venu s’assurer en personne que les premiers documents seraient livrés à temps. Chose faite par la cinquantaine d’éléments déployés sur le site, grâce au système de l’entreprise Incm-Augentic.
Vendredi après-midi, il y avait du monde au Centre national de production des passeports. Davantage des usagers venus aux rendez-vous fixés quelques heures plus tôt par téléphone. Sur place, Martin Mbarga Nguélé s’est voulu clair. Plus rien ne sera comme avant. « Les premiers passeports sont délivrés dès ce jour, avant le délai de 48 heures qui avait été annoncé au préalable. Les activités d’enrôlement ont commencé dans tous les commissariats-émi-immigration et dans les représentations diplomatiques et consulaires du Cameroun à l’étranger », a-t-il indiqué. Par ailleurs, plus besoin de se rendre à Yaoundé pour obtenir le titre de voyage disponible au coût unique de 110 000F. « Les demandes de passeports enrôlés dans un centre donné sont instantanément transmises au Centre national de production des passeports. Quel que soit le lieu de l’enrôlement, les passeports sont produits en 48 heures au plus tard et empaquetés pour leur acheminement dans les postes d’enrôlement des intéressés. Le Centre national de production a une capacité pouvant aller jusqu’à 5000 passeports par jour », va ajouter Martin Mbarga Nguélé.
L’autre challenge concerne les passeports à réaliser à l’étranger. Aux côtés du Dgsn, le ministre des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella, s’est félicité de la collaboration efficace existant dans la mise en œuvre de ce projet. Le Minrex a, entre autres, instruit la désignation de points focaux dans les missions diplomatiques pour accompagner l’installation de postes d’enrôlement et la formation des agents. De même que la notification aux Etats membres de l’Organisation de l’aviation civile internationale de l’adoption d’un nouveau passeport biométrique par le Cameroun. 
Labinot Carrieti, directeur général de Incm-Augentic s’est quant à lui félicité de la célérité dans le travail. En moins de 48 heures comme annoncé, le centre a réussi à produire près de 80 passeports, sur plus de 100 enrôlements enregistrés la veille. Selon le Dgsn, les anciens passeports restent valides jusqu’à leur expiration.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category