Ordre national des experts-comptables : le 10e congrès en préparation

Le président de l'ordre, Dr Léonard Ambassa, et les membres du bureau du congrès ont tenu vendredi à Douala une conférence de presse préparatoire à l’événement.

L’Ordre national des experts-comptables du Cameroun (Onecca), que préside le Dr Léonard Ambassa, organise les 15, 16 et 17 juillet 2021, son 10e congrès. L’événement, prévu à Ebolowa, est placé sous le très haut patronage du chef de l'Etat, Paul Biya. En prélude à cet événement, l'Onecca a organisé une conférence de presse le 2 juillet dernier à Douala. Pour présenter le thème retenu : « La contribution des professionnels de la comptabilité et de l'audit, à la transparence des finances publiques, en matière de décentralisation au Cameroun », ainsi que les objectifs poursuivis.
Pour le président de l'Onecca, cet événement, dont l'importance n'est plus à démontrer au regard des attentes des uns et des autres par rapport à la décentralisation, ne peut laisser indifférent. L'ordre veut s'impliquer au débat de ce qui relève de sa compétence et constitue un enjeu majeur: la transparence. Seule à même de permettre aux mandataires de rendre compte de leur gestion comptable et financière, tout en leur permettant d'atteindre l'objectif de recevabilité à travers une meilleure reddition des comptes. Le but étant de relever le défi de la qualité de l'information financière pour une meilleure gouvernance pour attirer et rassurer les investisseurs et autres partenaires.
La transparence ne saurait donc être le parent pauvre de ce vaste champ de développement local sans lequel bien des opportunités de financements sont souvent perdues. L'Onecca est ainsi un acteur important pour accompagner le Cameroun dans l'atteinte de ses objectifs et a avec lui sa notoriété pour booster le développement.
Pour atteindre ses objectifs, l'Onecca entend s'appuyer sur une cartographie des acteurs-clés de la transparence, et cibler tous les instruments juridiques de référence au processus de décentralisation pour une meilleure utilisation de la loi cadre. Mais aussi identifier d’autres référentiels professionnels internationaux pour la qualité du processus, renforcer la recevabilité traditionnelle par de nouvelles approches permettant une meilleure transparence inclusive à tous les citoyens et tirer de meilleures conclusions sur le sujet en rendant disponible une documentation utile. Avec en ligne de mire, de faire inscrire le congrès d'Ebolowa comme un tournant dans la mise en œuvre de la transparence au Cameroun dans le secteur de la décentralisation.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category