Accès aux TIC : comment intéresser les filles

C’est l’objectif d’un camp dénommé « Connected African girls » ouvert lundi dernier par le Minpostel, à l’initiative de la Commission économique pour l’Afrique.

Le ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel), Minette Libom Li Likeng a procédé lundi dernier au lancement du camp de codage baptisé « Connected African girls ». Cette initiative de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA) vise à permettre un meilleur accès des jeunes filles aux sciences des techniques de l’ingénierie, des arts et des mathématiques (Steam) dès leur jeune âge. L’évènement qui a pour cadre le campus de l’Ecole nationale supérieure des Postes, des Télécommunications et des Technologies de l’Information et de la Communication, cible principalement les jeunes filles d’Afrique via une plateforme virtuelle. Au Cameroun, il se tient simultanément dans les villes de Buea, Douala et Yaoundé et regroupe environ 150 filles âgées entre 12 et 25 ans. « Le numérique stimule de manière indéniable, l’entrepreneuriat chez les jeunes filles », a déclaré le Minpostel. D’où la mise sur pied d’initiatives locales telles que la création des prix d’excellence scolaire au féminin en TIC dans le cadre des matinées départementales de l’économie numérique. 
Selon Antonio Pedro, directeur bureau pour l’Afrique centrale de la CEA, le camp de codage fournira l'éducation et les compétences technologiques nécessaires aux jeunes filles. Ceci dans le but de promouvoir l'intégration de l'Afrique, générer une croissance économique inclusive, stimuler la création d'emplois et briser la fracture numérique. Au cours des deux semaines que va durer le camp, les participantes visiteront les centres d'innovation de leurs pays respectifs. Les deux derniers jours de la première semaine seront consacrés à des cours sur différentes pistes d’apprentissage dont la robotique, le développement Web, le Turtle Stitch (broderie codée) et l’animation. D’après Mactar Seck, coordonnateur de ce programme, il est attendu de ce camp, la création des partenariats avec les parties prenantes locales et régionales, y compris les pôles d'innovation, et la présentation des innovations et des projets réalisés par ces jeunes innovatrices. A la fin du camp, les apprenantes constitueront des groupes de travail pour la résolution d'un défi communautaire, afin de proposer une solution innovante répondant aux objectifs de développement durable des Nations unies. L’évènement s’achève le 16 juillet prochain.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category