Affaires : offensive égyptienne

Les opportunités du Cameroun présentées lors de la rencontre multisectorielle ouverte à Douala ce lundi sous la présidence du Mincommerce.

Pour cette rencontre multisectorielle de deux jours, l’Egypte a mobilisé une délégation de 45 personnes, conduite par Dr Ahmed Maghawry Shehata Diab, chef du service commercial égyptien du commerce et de l’industrie. Le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, est à la tête de la délégation camerounaise à ces assises. Le Minepat et le Minrex y sont également représentés, ainsi que le milieu des affaires.
Cette mission multisectorielle organisée par le groupe Atttijariwafa Bank à travers le Club Afrique Développement, avec l’onction du gouvernement camerounais, se tient sous le thème : « Zone de libre-échange continentale africaine : opportunités pour le Cameroun ». Luc Magloire Mbarga Atangana a souligné que le train de la Zlecaf, espace marchand de 1,2 milliard de personnes avec un PIB de près de 3000 milliards de dollars US, est désormais sur les rails. Le Mincommerce a relevé que le commerce intra-africain plafonne aujourd’hui à 16%, loin derrière l’Europe et l’Asie. Des rencontres comme celle de Douala contribueront à améliorer ce taux, pour à terme, produire pour l’Afrique et consommer africain.
Au cours du forum organisé pour l’occasion, les opportunités économiques du Cameroun ont été présentées à la délégation égyptienne. Dans des domaines aussi variés que l’agriculture, la cosmétique, la législation, etc.
La délégation égyptienne a déjà ciblé quelques secteurs d’activités dans lesquels nouer des partenariats d’affaires avec les Camerounais. Dr Medhat El-Meligy, ambassadeur d’Egypte au Cameroun, a évoqué les secteurs de la construction, de la santé, des infrastructures… « Il ne s’agit pas là des seuls secteurs qui nous intéressent. Tout dépend du gouvernement camerounais et des attentes des Camerounais pour qu’on puisse avancer et mettre en place des projets rentables », a-t-il ajouté. Pour Elisabeth Kouam Gouater, Dg adjoint de Cadyst Invest, cette rencontre constitue une bonne opportunité de renforcement des liens existant déjà avec les Egyptiens. « Dans le secteur de l’agro-alimentaire où nous opérons, nous avons plusieurs opportunités d’affaires avec les Egyptiens qui sont là et avec qui nous allons avoir des partenariats », a-t-elle affirmé. La Société camerounaise de banque (Scb), par la voix de son directeur général, Alexandre Beziaud, s’est engagée à accompagner cette démarche économique entre les deux nations, par la mise à disposition de facilités de financement.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category